Lobby des ONG : un peu d’ordre

2000 adhérents et 5000 donateurs différents, ce seraient, selon Les Echos, les nouveaux critères nécessaires aux associations écologistes et aux fondations pour être officiellement consultées dans le cadre des politiques publiques. De nombreux excès ont ainsi vu le jours ces dernières années avec le Grenelle de l’Environnement et de multiples associations qui s’auto-proclamaient experte. C’est le cas par exemple de Générations Futures, ex-MDRGF, de François Veillerette.

Selon le site Enviro2b.com, « outre l’obligation de publier sur Internet chaque année des comptes certifiés et la liste des financements, le décret sur la représentativité imposerait aux associations de ne pas dépendre « principalement » d’un seul donateur. Dans le même temps, les associations communales souvent constituées pour s’opposer à des projets du type éoliennes, ne pourront être agréées précise le quotidien économique. Ces dernières devront se déclarer au niveau du département pour pouvoir agir en justice. »

Le grand ménage de printemps est lancé en ces premiers jours d’été.

email
Commentaires
  1. Cultilandes
    • La Coupe Est Pleine
      • douar
      • Cultilandes
  2. Cultilandes
  3. rageous
  4. Daniel
  5. PECQROR
    • Laurent Berthod