Bactérie : que font les conseillers techniques de Bruno Lemaire ?

Concernant la bactérie toxique qui tue en Allemagne, on ne peut que s’étonner de la posture du Ministère de l’agriculture. Certes, on voit beaucoup Bruno Le Maire dans les médias. On cherche mais en vain des propos rassurant, valorisant les pratiques du monde agricole. De France info le 30 mai au talk du Figaro le 6 juin et sur l’ensemble de ses interventions, on reste sur notre faim.

Si une filière a réalisé des efforts considérables dans le domaine sanitaire, c’est bien l’agriculture. Si on a pu retrouver des lots suspectés en Bretagne (et qui au final sont innocents) c’est bien grâce à un système de traçabilité exemplaire. S’il n’y a pas de problèmes sanitaires majeurs dans la filière fruits et légumes, c’est grâce au professionnalisme des producteurs. On aurait aimé des propos plus fermes du Ministère. Sur RTL le 6 juin, Xavier Beulin, le président de la FNSEA lui a tendu une perche en réclamant un « geste fort » comme celui de manger des concombres devant les caméras. Les conseillers techniques du Ministère de l’agriculture auraient dû y penser d’eux –même. C’est le B.A BA d’une communication qui aurait sonné vrai. Au lieu de cela, c’est Christophe Barbier, le directeur de l’Express, le 8 juin, sur LCI ,qui propose au Ministre de manger du légume faussement incriminé.

Trop de passivité du côté du cabinet  du Ministre. « L’heure n’est pas à l’attentisme, ni au doute. Elle est à l’engagement » aimait à dire Jacques Chirac qui vient de publier le tome 2 de ses mémoires. Une maxime chiraquienne (a-t-elle été appliqué d’ailleurs ? Mais c’est un autre débat) que les conseillers de Bruno Le Maire devrait aujourd’hui méditer.

email
Commentaire
  1. Wackes Seppi