Bové sur la Croisette

Adieu les champs d’OGM à faucher, bonjour la Croisette ! Depuis qu’il a rejoint les rangs du Parlement Européen, le militant altermondialiste est rentré dans le rang. Il est aujourd’hui une personnalité politique plus qu’un militant comme en témoigne la montée des marches qu’il s’est offerte cette semaine… en smoking s’il vous plait.

Ses partisans rappelleront qu’il était au bord de la Croisette pour promouvoir le documentaire « Tous au Larzac » dans lequel il apparaît. D’autres expliqueront qu’il en a profité pour organiser une manifestation contre le gaz de schiste avec une banderole sur laquelle on pouvait lire « Non au gaz de Schiste, ni au Larzac, ni ailleurs. » Le commentaire de Gala reste assassin pour l’ex chef de file des faucheurs volontaires : « En smoking, noeud papillon, tout sourire, José Bové s’est assagi. Face à la police, il plaisante. Par respect pour le Festival de Cannes, il replie sa banderole au moment voulu. Et devant la caméra, il répond volontiers. Y compris à Gala.fr. »

Entre Nicolas Hulot et ses mécènes qui prétendent représenter l’écologie politique en 2012 et José Bové qui s’affiche aux côtés des stars du grand écran dans le plus people des rassemblements où carré VIP et palaces avec plages privées sont de mise, les vieux de la vieille de l’écologie radicale vont bientôt se sentir orphelins…

email
Commentaires
  1. La Coupe Est Pleine
  2. alzine
  3. Laurent Berthod
  4. zygomar