Hulot : barre à gauche, toute

Pour un peu, les événements qui se déroulent outre-Atlantique l’auraient fait disparaître de nos esprits. Mais Nicolas Hulot est toujours là. Certes, le Conseil fédéral d’Europe Ecologie-Les Verts a été pour le moins éclipsé de la scène médiatique. Il faut dire qu’il a eu lieu dimanche au moment même où la France entière apprenait l’arrestation de DSK.

Mais Nicolas Hulot ne peut pas se permettre d’attendre que les portes des médias s’ouvrent à nouveau car le temps presse. Il n’a que quelques semaines pour convaincre les électeurs de la primaire d’EELV de voter pour lui et de lui faire confiance pour les représenter en 2012 à l’élection présidentielle. Faute de médias, Nicolas Hulot s’adapte au rythme politique. « Après Strasbourg, le Nords Pas de Calais, Nantes, Paris, Nicolas Hulot poursuit son tour de France à la rencontre des militant(e)s d’Europe Ecologie Les Verts » peut-on lire sur son site web. Les militants écologistes sont d’ailleurs invités « à participer aux Jeudis de l’écologie avec Nicolas Hulot autour du sujet :  » Comment renouveler la démocratie ?« 

Cette soirée se déroulera à la Mairie du XIVème arrondissement de Paris. Parmi les intervenants, outre Nicolas Hulot, on pourra retrouver Hervé Kempf, journaliste au Monde bien connu pour ses positions politique en matière environnementale et agricole, Rania Majdoub, membre du Comité de soutien aux Militants de l’UGET ( union générale des étudiants tunisiens), Dominique Méda, socilogue spécialiste du travail et militante pour une réduction du temps de travail ou bien encore Patrick Viveret, essayiste altermondialiste qui rêve d’une société où règnerait  une « sobriété heureuse ».

En s’affichant ainsi, Nicolas Hulot joue la carte « à gauche toute » en vue des primaires d’EELV. Ses amitiés avec les patrons du CAC 40, Jacques Chirac ou bien encore Nicolas Sarkozy et son gouvernement à l’heure du Grenelle semblent bien lointaines…

email
Commentaires
  1. karg
    • Laurent Berthod
  2. Daniel