La fondation de Nicolas Hulot entre de bonnes mains

La candidature de Nicolas Hulot à la prochaine présidentielle a attiré beaucoup d’attention de la part des médias. En revanche, relativement peu de personnes se sont inquiétées de savoir ce que va devenir la fondation de Nicolas Hulot, rebaptisée « Fondation pour la Nature et l’Homme » (FNH), sans son animateur vedette. En fait, Nicolas Hulot a laissé le fauteuil de président de la FNH à Pierre Siquier, auparavant vice-président de la fondation depuis sa création en 1990. Autrement dit, Hulot cède sa place à un compagnon de route de 20 ans ! Mais qui est Pierre Siquier ? Une chose est sûre, on ne peut pas dire qu’il ait le pedigree du combattant écologiste. Pierre Siquier est en effet un publicitaire qui a travaillé dans les plus grandes boîtes de communication, en étant successivement président de Publicis Etoile, président-fondateur de DDB&Co, vice-président du groupe DDB, vice-président européen de BDDP Corporate, vice-président exécutif du groupe TBWA France, président de TBWA Corporate avant de devenir en 2004 président-fondateur du groupe de communication Ligaris. Bref, un publicitaire pur jus.

Sa place à la tête de la FNH, Pierre Siquier la justifie ainsi : « Connaître le fonctionnement du monde de l’entreprise est un plus pour éviter d’être manipulé, quand il s’agit de protéger l’intégrité des valeurs originelles. » Et question « valeurs », il s’y connaît. Il suffit de voir que l’entreprise de Siquier s’occupe de la publication d’Energies, un journal interne/externe de Total, destiné, selon les termes de Ligaris, « à véhiculer l’image d’un leader industriel responsable, investi dans les initiatives de développement durable et dans les grands débats de société ». Par ailleurs, il expliquait récemment, lors des Jeudis de l’écologie organisés par Europe Ecologie-Les Verts : « Je pense qu’on vit dans un monde libéral et on n’a pas trouvé de meilleur système que le monde libéral aujourd’hui. Que ce monde libéral, il faut, de mon point de vue, le réguler et l’autoréguler. » Quand on pense qu’il y a quelques jours, au Grand Journal de Canal+, son ami Nicolas Hulot expliquait que l’écologie était incompatible avec le système libéral, ça laisse perplexe.

Néanmoins, on ne s’attend pas à de grands changements pour le fonctionnement de la FNH, si ce n’est quelques ambitions de Pierre Siquier. A commencer par le lobbying européen, notamment auprès de la Direction de l’environnement à Bruxelles. Et ce n’est pas fortuit, car comme le note Les Echos, « Siquier y a ses entrées : son agence, Ligaris (…), gère le budget antitabac de la Commission européenne ». Eh oui, Pierre Siquier a implanté une filiale de Ligaris à Bruxelles, précisant que « notre présence à Bruxelles nous apporte donc un plus. C’est une agence complète comme à Paris, mais avec le réseau indépendant international Worldcom auquel nous appartenons, présent dans les 27 pays de l’UE. Nous travaillons avec Worldcom à Paris et à Bruxelles pour bien nous implanter dans cette vision internationalisée des sujets de société ». Nous sommes convaincus que ce sera aussi un « plus » pour la FNH !

Sources

email
Commentaires
  1. zygomar
  2. JG2433
    • Daniel
      • JG2433
  3. Daniel
  4. miniTAX