Campagne militante en Vendée

« Face aux dégâts des produits phytosanitaires (désherbant, fongicide…), sur l’environnement et la santé, depuis un an et demi, la Ville des Herbiers, en Vendée, multiplie les initiatives pour éradiquer leur utilisation sur son territoire. En 2010, la capitale du Haut-bocage vendéen créait une Brigade verte pour entretenir ses espaces publics sans produit chimique, prenait un arrêté interdisant toute utilisation de pesticides sur le domaine public et développait une campagne de communication « choc » sur les dangers des produits phytosanitaires, ainsi qu’un guide de l’éco-jardinier. »

C’est la présentation qui est faite par le service communication de la Mairie des Herbiers en Vendée de la campagne en faveur du désherbage à la main. Elle est complétée par une vidéo :

Les 3 gestes from Les Herbiers on Vimeo.

La Vendée s’engage donc dans la voie du militantisme écolo. Après Philippe de Villiers qui avait cherché à récupéré les voix des écologistes en publiant son livre sur les abeilles dans lequel il affirmait que les responsable des mortalités d’abeilles étaient les pesticides, voilà un nouvel épisode vendéen. Au moins, a-t-il le mérite de l’humour quand Philippe de Villiers relayait des arguments aujourd’hui remis en cause par les communauté scientifique qui explique les mortalités par une conjonction de facteurs (varroa, nosema, virus, perte de biodiversité, pollution…).

email
Commentaires
  1. douar
    • JG2433
  2. Laurent Berthod
  3. La Coupe Est Pleine
  4. karg