Le livre noir du mensonge et de la désinformation

Le site libéral Contrepoints publie ce matin une analyse du Livre noir de l’agriculture d’Isabelle Saporta. Elle est signée Wackes Seppi, un de nos fidèles et réguliers contributeurs. Intitulée « Le livre noir… du mensonge et de la désinformation », cette analyse est intéressante et reprend nombre d’arguments déjà évoqués sur notre site. Une bonne synthèse :

Une œuvre de commande ?

Nous sommes prévenus dès le sous-titre : « Comment on assassine nos paysans, notre santé et l’environnement ». La ligne générale est implicitement précisée dans les remerciements : Christophe Labbé (co-auteur de Vive la malbouffe, mais ce n’est pas dit dans l’ouvrage) aurait « poussé » l’auteur à écrire le livre ; François Veillerette (pourfendeur compulsif de pesticides) lui a prodigué « aide et […] soutien constants » ; « toute l’équipe du WWF France » a visiblement été mise à contribution et a fourni la matière de certains chapitres.

Dès lors se pose une grave question : cet ouvrage – tombée à pic pour le Salon international de l’Agriculture, forcément par une opportune coïncidence – est-il réellement, intégralement et sincèrement de l’auteur affiché en tête de couverture ? Même si l’auteur a des antécédents dans le domaine de l’alimentation, on ne peut s’empêcher de conjecturer que certaines personnes et organisations ont suscité et promu un travail, et y ont fortement contribué, dans le dessein de s’attacher une jeune plume, de s’ouvrir des portes dans les médias par un membre du sérail médiatique, et d’élargir le cercle des prosélytes et adeptes de leur idéologie en avançant masqués.

Lire la suite

email
Commentaires
  1. Alzine
  2. aubarecy
  3. aubarecy
  4. ME51
  5. Laurent Berthod
  6. karg
  7. miniTAX