Le WWF dans le colimateur des écologistes radicaux

« Peut-on faire confiance au caractère écolo des produits labellisés par le célèbre Panda de WWF ? À défaut de prôner un changement radical, faut-il aider les grandes entreprises à verdir un peu leurs activités ? C’est la stratégie qu’a choisie le WWF, organisation internationale de protection de l’environnement. Les partenariats qu’il signe avec des grandes marques permettent à celles-ci de vendre des produits labellisés, à peu de frais, moyennant des changements de comportement assez modestes. »

Cette introduction en dit long sur l’enquête publiée par le site Bastamag sur l’écolabel du WWF. L’ONG griffée par le célèbre panda noir et blanc se retrouve donc dans le colimateur des écolos radicaux.

C’est avant tout la communication qui est pointée du doigt par Bastamag. « Le WWF estime que 73% des Français continuent à faire confiance aux labels de certification sociale et environnementale. Le degré de confiance véhiculé par leur logo serait de 84% » estime Simon Gouin, auteur de l’article. Carrefour, Lafarge, Orange, La Poste, Lafuma, Castorama, Ikea ou encore le Crédit Agricole sont quelques unes des grandes entreprises qui soutiennent WWF. Et les sommes en jeu sont colossales. « Chaque entreprise donne en moyenne 230.000 euros au WWF pour ce « partenariat stratégique ». La règle fixée par le WWF : la somme totale récoltée grâce aux partenariats avec les entreprises ne doit pas dépasser 30% de son budget. Ce qui représente tout de même une part non négligeable ! Et 90% des sommes versées vont dans les caisses de la Fondation du WWF. Ce qui permet aux donateurs de défiscaliser cet argent : une véritable aubaine ! »

email
Commentaires
  1. wackes seppi
  2. Cultilandes
  3. Pecqror
    • JG2433
  4. wackes seppi
    • zygomar
  5. Daniel
  6. Alzine
  7. Alzine