Contrevérités et incohérences de MMR : deux exemples

A la vitesse où Marie-Monique Robin enchaîne les contrevérités et les incohérences, nous devons reconnaître qu’il est difficile de la suivre. Dans un billet récent sur son blog, la réalisatrice de Notre poison quotidien nous offre, à nouveau, des affirmations qui valent leur pesant de cacahuètes (qu’est-ce que ça va être dans son livre de 480 pages?!). Nous en relevons deux.

La première concerne un sujet déjà abordé (voir ici), à savoir que « l’espérance de vie des Américains a baissé pour la première fois de leur histoire » et que, selon MMR, « tout indique que la première cause de cette baisse n’est pas le tabac (…) mais l’obésité (…) ». Et là, elle prétend que l’obésité est due « surtout aux molécules chimiques appelées « obésogènes » qui ont envahi notre environnement et notamment notre alimentation ». Résumé : si les Américains sont obèses, c’est parce qu’il y a beaucoup de produits chimiques aux Etats-Unis. On peut en conclure que s’il y a bien moins d’obèses en France, c’est qu’il y a sans doute moins de produits chimiques obésogènes. Or, rappelez-vous, dans l’émission Mots Croisés (France 2) du 21 février, Marie-Monique Robin avait lancé, à tort, que la France connaissait le taux plus élevé de cancer au monde, précisant : « Si on a plus de cancers en France qu’aux Etats-Unis, il y a une raison. Nous avons beaucoup plus de produits chimiques, évidemment. » Donc, la France a plus de produits chimiques qu’aux Etats-Unis, entraînant davantage de cancers… mais aussi moins d’obèses. La France n’aurait surtout que des produits chimiques non obésogènes ? Les produits chimiques aux Etats-Unis seraient davantage obésogènes et moins cancérigènes qu’en France ? Ouuuh, ça sent l’embrouille !

Et puis sur un autre aspect que nous avons déjà abordé : son exemple de l’Etat de l’Orissa en Inde (voir ici). Lors d’une avant-première de Notre poison quotidien, une spectatrice fait une remarque plein de bon sens : « Finalement, est-ce qu’il ne vaut pas mieux manger avec plein de pesticides, mais avec son compte de vitamines, son compte de nourriture et être rassasié, plutôt que d’avoir moins de cancer et mourir à 40 ans ? A choisir, je préfère vivre en France et manger mes petits pesticides que d’être en Inde et crever la dalle et mourir à 40 balais. » Marie-Monique Robin répond alors : « Il est un fait que l’espérance de vie (en Inde) est bien inférieure à celle des pays industrialisés. Cela est dû notamment au problème de malnutrition endémique que la fameuse « révolution verte » n’a pas résolu, et a même accentué, en encourageant les monocultures et en entraînant la disparition de l’agriculture familiale qui est la seule garante de la sécurité alimentaire. » Or, dans son film, elle dit explicitement que dans l’Orissa, « on ignore la pollution chimique et on mange ce que l’on produit, à savoir essentiellement des fruits et légumes cultivés sans pesticides », précisément cette agriculture familiale « seule garante de la sécurité alimentaire », selon MMR. Cherchez l’erreur (ou plutôt les erreurs) !

Sources

email
Commentaires
  1. Alzine
    • zygomar
    • Frankie Perk
      • René
  2. Bill
    • Laurent 2
    • Penicillium roqueforti
    • Daniel
  3. miniTAX
  4. Bof
  5. georgio31
  6. anton suwalki
  7. La Coupe Est Pleine
  8. Laurent Berthod
  9. Marc
    • Daniel
  10. elhierro
    • Zardoz
  11. miniTAX
    • douar
  12. wackes seppi
  13. loup garou
  14. Mathias de la Vernaye
    • Zardoz
    • zygomar
  15. ME51
  16. Mathias Grospiron
  17. zygomar
  18. Daniel
  19. Laurent Berthod
  20. ME51
  21. zygomar
  22. Mathias Bidochon
  23. miniTAX
  24. zygomar
  25. Mathias Ducon
    • Daniel
    • Laurent Berthod
      • Mathias Ducon
        • Laurent Berthod
  26. Mathias Ducon
  27. ME51
  28. ME51
  29. Mathias Ducon
    • ME51
      • Laurent Berthod
  30. ME51
    • Laurent Berthod
      • ME51
        • Laurent Berthod