Marie-Monique Robin et le modèle de l’Orissa

Dans son film Notre poison quotidien, Marie-Monique Robin dresse un tableau apocalyptique de la situation sanitaire des pays occidentaux, expliquant que « l’épidémie de maladies chroniques » sévissant dans nos pays est due aux produits chimiques et à l’industrialisation de notre production alimentaires. Vers la fin de son enquête (voir extrait sur le site d’Arte), elle se réjouit de voir que « les pays du Sud sont pour l’heure épargnés », expliquant que c’est parce « qu’ils n’ont pas encore adopté massivement notre mode de vie et d’alimentation ». Ouf ! on se réjouit aussi pour eux. Et à la façon d’un Tintin reporter s’en allant au Congo, Marie-Monique Robin se rend dans l’Etat indien de l’Orissa, situé dans le sud-est du pays. Que découvre-t-elle ? « Les cancers sont quasiment inexistants, à l’exception de celui de la bouche due à la mastication du tabac. Dans cette région très rurale, on ignore la pollution chimique et on mange ce que l’on produit, à savoir essentiellement des fruits et légumes cultivés sans pesticides », constate MMR. En outre, elle voit qu’il n’y a presque pas d’obèses !

Toutefois, chers internautes, avant de boucler vos valises pour vous installer définitivement dans l’Etat d’Orissa – le paradis sans pesticides et sans produits chimiques tant vanté par Marie-Monique Robin –, il faut quand même ajouter quelques petites précisions que la journaliste d’investigation n’a pas daigné mentionner (on se demande pourquoi…). Tout d’abord, l’espérance de vie dans l’Orissa est de 60 ans pour les hommes (contre 78 ans en France) et 59,7 ans pour les femmes (contre 84 ans en France). Certes, il y a une mortalité infantile importante, mais l’espérance de vie à 5 ans des habitants de l’Orissa reste quand même très basse : de l’ordre de 61 ans. Par ailleurs, Marie-Monique Robin trouve formidable qu’il n’y ait que peu d’obèses dans l’Orissa. Et pour cause ! En effet, pas un mot sur le fait que plus de 40 % des enfants sont en sous-poids. Rien sur le fait que 46 % des enfants souffrent de malnutrition chronique en zone rurale et 35 % en zone urbaine. Sans parler des problèmes d’anémie qui touchent plus de 61 % des femmes adultes et 34 % des hommes adultes…

Alors, toujours partant pour ce paradis de « l’agriculture naturelle » ?

Sources

email
Commentaires
  1. zygomar
  2. zygomar
  3. miniTAX
  4. La Coupe Est Pleine
    • Laurent Berthod
  5. zygomar
  6. miniTAX
  7. miniTAX
    • Laurent Berthod
  8. Yann Kindo
  9. JG2433
  10. zygomar
  11. zygomar
  12. La Coupe Est Pleine
  13. miniTAX
  14. kelenborn
  15. miniTAX