Manque de concertation au sein de FNE

Suite à la campagne d’affichage agressive de France Nature Environnement ciblant l’agriculture conventionnelle, Jean-Yves Le Drian (PS), le président du conseil régional de Bretagne, a décidé de porter plainte contre FNE pour atteinte à l’image de la Bretagne, en raison de l’affiche concernant les algues vertes. Mais la contestation est aussi venue des rangs mêmes de FNE, par l’association Eau et rivières de Bretagne (ERB), directement impliquée sur le terrain. ERB explique : « Membre de France Nature Environnement, et particulièrement engagée sur le dossier des marées vertes, Eau & Rivières de Bretagne n’a pourtant pas été associée, ni de près ni de loin, à la campagne de « communication » de FNE ! (…) Pour Eau & Rivières de Bretagne, ceci démontre que sur des sujets aussi sensibles que celui des élevages industriels et de la pollution des eaux, il faut se garder de porter atteinte aux équilibres patiemment construits, et éviter toute forme de provocation qui conduit inévitablement à des surenchères. » On peut facilement comprendre le mécontentement du conseil régional et l’inquiétude d’ERB. En effet, alors que la région bretonne subventionne ERB (300.000 euros en 2008) pour notamment trouver des solutions au dossier « algues vertes », le bureau parisien de FNE fait comme s’il n’y avait pas de dynamique de concertation. En négligeant les réalités de terrain et privilégiant son opération de com’ parisienne, FNE menace aussi bien cette dynamique de dialogue que le robinet à subventions.

email
Commentaire
  1. JG2433