Les JA « haussent le ton »

Selon La Dépêche, « les Jeunes Agriculteurs (JA) sont décidés à ne plus se laisser faire… Agriculteurs et fiers de l’être, ils en ont assez de cette « écologie appliquée à l’agriculture » et d’être submergés par des vagues successives de réglementations qui finissent par perdre toute cohérence. »

Alors que le Salon de l’Agriculture bat son plein à Paris et que la question agricole agite le monde politique et médiatique, les JA du Gers vont droit au but : « la terre c’est fait pour produire et pour nourrir les hommes », « on ne pourra pas nourrir tout le monde avec du bio. »

OGM, pesticides, distorsions concurrence, les thèmes abordés lors de leur congrès ont été nombreux. Mais le plus grave rappelle La Dépêche, « c’est certainement la disparition du foncier agricole. « Nous perdons chaque seconde 24 mètres carrés… » Il faudra aussi s’attendre à de vives réactions si l’on venait à faire reculer les conditions actuelles de l’irrigation. Elus locaux et gouvernement ne seront pas pris en traîtres. Des solutions doivent s’amorcer rapidement si l’on veut éviter de rentrer dans la spirale des manifestations. »

*******

Au niveau national, Jean-Michel Schaeffer, Président du CNJA (Centre National des Jeunes Agriculteurs), vient d’adresse une lettre ouverte à Bruno Genty, Président de France Nature Environnement, dans laquelle il l’invite à débattre, concrètement.

Combattre est un art, débattre aussi, Monsieur le président de FNE ! Les Jeunes Agriculteurs vous convient avec plaisir sur leur stand à l’occasion du Salon de l’Agriculture qui commence le 19 février, pour discuter d’agriculture et d’environnement. Deux sujets liés par nature, et importants, qui demandent de l’analyse, du dialogue, du temps…

Le message est clair, le JA ne se laisseront pas faire.

email
Commentaire
  1. yvesdemars