Opération de déstabilisation de la FNSEA

« Les partisans des biotechnologies en France, comprenant le syndicat agricole (the farm union) nous ont dit que les rétorsions étaient le seul moyen de faire évoluer la position française sur la question » a révélé récemment Wikileaks au sujet d’un mémo de l’ambassadeur des Etats-Unis  en France. Du coup, la Coordination Rurale s’étrangle d’être ainsi mis dans le même sac que le FNSEA  et demande des comptes dans une lettre ouverte à Xavier Beulin.

En polémiquant ainsi,  la Coordination rurale sert-elle les intérêts des producteurs et du monde agricole ? On peut légitimement en douter. Son but ? Pilonner le syndicat majoritaire et son tout nouveau président qui a des échéances internes importantes en mars prochain pour le rendre infréquentable.

Si vraiment la Coordination rurale avait voulu servir l’intérêt paysan, elle aurait laissé cette affaire tranquille. Dommage que Bernard Lannes, le Président de la Coordination Rurale n’ait pas médité l’adage : « Les chiens aboient, la caravane passe ».

Quand les représentants du monde agricole arrêteront-ils de jouer contre leur propre camps ?

email
Commentaire
  1. wackes seppi