La peur est au dessus de nos moyens

Jean de Kervasdoué poursuit actuellement la promotion de son dernier ouvrage, « La peur est au-dessus de nos moyens », dont nous ne pouvons que vous conseillez la lecture. Dernièrement, il était l’invité de Public Sénat pour une longue interview où il a pu aborder les grands thèmes de son livre et en premier lieu le fameux « principe de précaution ». Il démontre avec une grande clarté le caractère contre-productif de ce nouveau « principe » dont la simple remise en cause ne manque pas de créer la polémique.

« Comme la peur, le principe de précaution est tout sauf un bon conseiller. Le mépris pour les faits, les chiffres et les ordres de grandeur, accompagné d’une passion pour les discussions de principe, sont aussi enfantins que coûteux. Si la pensée magique répond aux âmes angoissées, la réalité distordue par les bons sentiments et la nostalgie d’un passé imaginaire conduisent à une société caractérisée par la dureté des relations sociales et la brutalité des relations humaines. Le principe de précaution serait interdit si on l’appliquait à lui-même, tant il est dangereux. Il faut arrêter de gérer des risques subjectifs et faire éclater cette bulle protectrice. Le principe de précaution n’est qu’une conjuration de l’incertitude et un outil aux mains de quelques groupes conservateurs qui paralysent la nécessaire analyse des risques. » (extrait de La peur est au dessus de nos moyens, Plon)

email
Commentaires
  1. René
  2. Laurent Berthod
    • René
      • René
      • Laurent Berthod
        • René
          • Laurent Berthod
  3. valentini
    • René
      • zygomar
      • Laurent Berthod