Hulot : rien de nouveau sous le soleil

Les journalistes et polémistes ont largement commenté les résultats du baromètre Ifop du mois de décembre qui voyait Nicolas Hulot plébiscité par les Français avec 82% d’opinions favorables. « Je ne sais pas si je dois m’en réjouir ou m’en effrayer » avait déclaré l’animateur télé au micro d’Europe 1. Sans doute Nicolas Hulot a-t-il davantage de mémoire que les journalistes qui ont oublié qu’en décembre 2006, la côte de popularité de télé-militant était encore plus importante avec 87% de bonnes opinions. Les sondages de la pré-campagne pour la présidentielle 2007 annonçaient à l’époque plus de 15% des suffrages au premier tour. Et pourtant, Nicolas Hulot a refusé de se présenter devant les électeurs.

Qu’adviendra-t-il pour la présidentielle de 2012 ? Mystère. Mais Nicolas Hulot n’est pas homme à foncer tête baisser. Tout d’abord, une élection coûte chère. Et l’opération de la Fondation Hulot lancé en décembre à l’occasion de son vingtième anniversaire a pu le refroidir. Alors même que Nicolas Hulot occupait largement l’espace médiatique avec l’hypothèse d’une candidature pour 2012, la Fondation Hulot a connu un échec dans sa collecte de fonds via le lancement des éco-acteurs, nouveau nom donné aux donateurs. A ce jour, 7410 donateurs ont participé à l’opération. On est bien loin de l’objectif de 20.000 donateurs avant le… 31 décembre 2010. Difficile d’être serein sur le plan financier pour aborder une campagne électorale quand le gouffre entre ceux qui se déclarent sympathisants (près d’un millions de Français avaient signé le pacte écologique en 2007 !) et les donateurs est si important. Nicolas Hulot et ses conseillers peuvent légitimement craindre un décalage aussi important dans le secret de l’isoloir car il est entendu que Nicolas Hulot n’a pas les compétences ni le réseau pour diriger la France.

Autre signe pour l’animateur, les audiences télé. Lors des vacances de Noël, l’émission Ushuaia Nature diffusée en prime time sur TF1 le 29 décembre n’a rassemblé que 4,2 millions de téléspectateurs soit 18% de l’audience (et 15,9% seulement chez la célèbre ménagère de moins de 50 ans). Dur dur pour Nicolas ! 

email