Hulot distribue les bons et les mauvais points

Le grand maître de l’écologie, Nicolas Hulot, a « échangé quelques SMS dimanche soir » avec Jean-Louis Borloo qu’il dit avoir « senti très amer ». L’animateur télé se « réjouissait d’avance que ce soit lui » qui soit nommé à Matignon, car sa présence « aurait été précieuse pour la cause écologique ». C’est ce qu’il a déclaré dans une interview au Parisien.

A propos du gouvernement Fillon III, celle que Nicolas Hulot appelle « Nathalie » garde toute sa confiance. « Elle fait certes figure de gardienne du temple » estime Nicolas Hulot. Mais de quel temple s’agit-il ? Celui de l’écologie militante ou celui du Grenelle qu’il a pourtant quitté lui et sa fondation. Nicolas Hulot reste dans un registre classique de militantisme écologiste sur la question énergétique. « Le gouvernement va désormais aborder les questions énergétiques en termes de politique industrielle et c’est le signe que les lobbies énergétiques ont gagné la bataille. Je doute ainsi que l’on remette à l’ouvrage le projet de taxe carbone et que l’on s’oriente vers une fiscalité plus écologique. » Ca y est, le gros mot est lâché : les « lobbies » sont de retour.

Le retour de la « petite musique »

« Je ne supporte plus cette petite musique qui tourne en boucle chez certains politiques et qui consiste à dire que «le Grenelle, c’est bien, mais que ça n’a pas rapporté de voix aux élections». C’est triste de ne faire de l’écologie qu’au prorata de ce que cela peut vous rapporter en termes électoraux. » Pour Hulot, la stratégie est claire : mettre tout de suite la pression sur NKM et sur François Fillon. Objectif : continuer à exister médiatiquement en renforçant sa « popularité » via sa présence dans le PAF, mais pas de se risquer au jeu du suffrage universel. On l’a dit et répété, il aurait trop à y perdre. Interrogé par Le Parisien sur un éventuel ticket qu’il pourrait former en 2012 avec Jean-Louis Borloo, sa réponse est floue. « Ce qui est sûr, c’est que l’on a tous les deux à cœur de vite se revoir. Jean-Louis fait partie des gens avec qui j’ai envie de travailler, mais il ne faut pas tomber dans le piège des jeux de rôle. Borloo est quelqu’un qui a un discours original, la confiance de l’opinion publique, qui compte dans le paysage politique et qui comptera certainement demain. » Comprenne qui pourra…

email
Commentaires
  1. Bof
  2. Clair de Lune
  3. karg
  4. Astre Noir
  5. rageous
  6. Daniel
  7. miniTAX
  8. rageous
  9. Cultilandes