OGM : Séralini en fait trop

 

On connaît bien le fonctionnement de Gilles-Eric Séralini, le chevalier blanc de la lutte contre les OGM. Alors, sans être surpris par l’article du CRIIGEN publiée il y a quelques jours dans l’International Journal of Biological Sciences, force est de reconnaître que les limites sont dépassées. L’équipe coordonnée par Gilles-Eric Séralini remet tout simplement en cause l’indépendance et l’expertise scientifique des comités d’évaluations tels que l’EFSA sur les OGM. Pour le CRIIGEN, les risques sanitaires ne sont pas pris au sérieux dans les études de l’EFSA.

Jouer à David contre Goliath en passant pour le faible qui ose défier l’institution, c’est une vielle habitude chez les militants anti-OGM. Rien de neuf, même si là, Séralini n’y va pas par le dos de la cuillère.

email
Catégorie : Lobbying écolo