Les connivences UMP, Europe Ecologie et Greenpeace

« Les amis d’Europe Ecologie sont aussi les amis de Jean-Louis Borloo » affirmait Jade Lindgaard, journaliste à Mediapart, dans un article le 16 juillet 2009. « Les amis de Borloo sont-ils aussi les amis de Nicolas Sarkozy ? » , renchérissait quelques mois plus tard Agriculture & Environnement, qui avait poussé plus loin l’enquête.

De quoi s’agit-il ? Tout a commencé avec la présence d’un individu peu connu, Franck Laval, président de la modeste association Ecologie sans Frontières (ESF), lors des préparatifs du Grenelle de l’Environnement. Ce qui a surpris plus d’un, même au sein des milieux écologistes. Il s’avère que Franck Laval est un ancien pote de Jean-Louis Borloo, qu’il a connu au moment de la création de Génération Ecologie en 1991, dont ils étaient alors tous deux membres. Et, semble-t-il, ils sont restés en très bons termes, puisque Franck Laval se vante d’avoir « vendu » en décembre 2006 l’idée du Grenelle de l’Environnement à Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement. Selon Laval, Borloo lui aurait demandé « de constituer un plateau d’une quinzaine de personnes pour un déjeuner sur le thème de l’environnement. ». Pour mettre en place cette initiative, Frank Laval va trouver Nathalie Kosciusko-Morizet, qu’il connaît bien puisqu’il l’avait rencontrée en 2004 et l’avait ensuite conseillé pour la rédaction du chapitre écologie du programme de l’UMP lors de la présidentielle de 2007. Bref, on peut dire que NKM, Borloo et Laval ont constitué un trio de choc dans la stratégie de séduction écologiste de Nicolas Sarkozy.

Après le Grenelle, Franck Laval a continué à s’activer. Avec ses amis d’ESF, il s’implique dans le projet Europe Ecologie, devient porte-parole de l’association des Amis d’Europe Écologie, présidée par Gabriel Cohn-Bendit, et affirme en octobre 2009 : « Nous sommes pour le rassemblement le plus large, de Chantal Jouanno à José Bové en passant par François Bayrou. » (Notons en passant que Gaby Cohn-Bendit n’a jamais caché qu’il verrait bien NKM à Europe Ecologie…). Franck Laval est même membre du Comité d’Animation et de Pilotage d’Europe Ecologie et est aussi devenu plus récemment secrétaire du conseil d’administration de… Greenpeace. La présence du président d’ESF chez Greenpeace, association rebelle par excellence et régulièrement en conflit avec la majorité présidentielle, signifierait-elle que Franck Laval se serait éloigné de ses amis de l’UMP ? Pas du tout ! Car l’actuelle porte-parole d’ESF, une certaine Ariane Vennin, est une ancienne élue UMP. Avocate spécialisée dans l’environnement, elle a longtemps été conseillère de NKM. Et elle reste profondément ancrée à l’UMP, étant membre de « Créateur de possibles », un réseau mis en place par la majorité présidentielle. En décembre 2009, elle était l’invitée de Jean Sarkozy, à l’occasion d’une réunion des élus du groupe de la Majorité au Conseil général des Hauts-de-Seine. A cette occasion, elle a expliqué (voir la vidéo ici : un moment d’anthologie !) que l’écologie n’est ni de droite ni de gauche, mais, en gros, que c’est la droite qui a tout fait dans ce domaine. La porte-parole d’ESF est donc aussi porte-parole de l’action gouvernementale de la droite !

Interrogé à l’époque du Grenelle au sujet d’ESF, accusé par certains écologistes d’être un « faux-nez du gouvernement » infiltré dans le milieu associatif, Yannick Jadot, alors directeur des campagnes de Greenpeace France et aujourd’hui eurodéputé Europe Ecologie, avait défendu la légitimité d’ESF : « Ils se sont positionnés sur des niches peu ou pas occupées. Si ESF était l’ennemi de l’intérieur que l’on dit, on aurait réagi depuis longtemps. » Infiltré ou pas, il va sans dire que ces connivences entre l’UMP, Europe Ecologie et Greenpeace laissent perplexes, et que l’on s’étonne du peu de commentaires à gauche comme à droite sur ce sujet.

Sources

http://www.mediapart.fr/journal/france/160709/les-amis-d-europe-ecologie-sont-aussi-les-amis-de-jean-louis-borloo

http://resistances95.over-blog.com/article-33918343-6.html

http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article614&decoupe_recherche=laval

http://www.lefigaro.fr/politique/2009/10/13/01002-20091013ARTFIG00008-les-verts-disent-non-abayrou-.php

email