Hulot en panne d’inspiration

Nicolas Hulot serait-il un éternel opportuniste ? Celui qui a toujours refusé de se présenter devant le suffrage universel (après une réflexion sans doute aussi poussée que celle de Bernard Kouchner qui a « sérieusement » réfléchi cet été à démissionner du gouvernement) profite de l’attente du prochain remaniement ministériel pour tenter un retour sur le devant de la scène politique et médiatique après quelques mois marqués par une forte discrétion de l’animateur télé devenu lobbyiste professionnel.

Il vient en effet de se déclarer favorable à la création d’un poste de Vice-Premier Ministre en charge des questions du développement durable. Est-il candidat ? Mystère. Mais surtout, la proposition de Nicolas Hulot est déjà périmée puisque l’actuel gouvernement ne compte plus qu’un seul ministre d’Etat, en la personne de Jean-Louis Borloo. Le super Ministre de l’Ecologie est donc clairement le numéro 2 du gouvernement, une sorte de vice premier ministre light. Alors pourquoi relancer le débat sur la création de ce poste ? Peut-être parce que Nicolas Hulot peine à faire preuve d’imagination dans les débats publics actuels et qu’il sent qu’il est important de continuer à exister.

email
Commentaires
  1. Astre Noir
  2. rageous