Un écolo-évangéliste déterminé à vous convertir

Du 1er au 3 octobre 2010, Philippe Desbrosses organise les 19e Entretiens de Millançay avec pour thème « Guérir la terre en éduquant les humains ». Alors n’allez pas croire que cet intitulé signifie la transmission d’informations pour sensibiliser les citoyens aux problèmes environnementaux. Il s’agit en fait de transformer en profondeur le comportement de tous les individus humains. On se rapproche ainsi beaucoup plus de la « nouvelle foi écologique » qu’appelle de ses vœux Philippe Desbrosses. Ainsi, le premier atelier prévu aux Entretiens vise à faire comprendre qu’« on ne créera pas le nouveau monde avec les outils, les concepts et les comportements de l’ancien. Ce n’est pas par quelques ajustements ou ravalements de façade que l’on se dirigera vers une société authentiquement écologique ; une mutation ou transformation radicale de l’être humain lui-même est pour cela nécessaire : aussi longtemps que l’homme craindra et voudra dominer sa nature intérieure (c’est à dire ses émotions, ses instincts, ses désirs et ses rêves), il redoutera et voudra également contrôler et soumettre les autres êtres, qu’ils soient humains, animaux ou végétaux ». Voilà donc la solution à la crise écologique : « C’est pourquoi l’écologie intérieure (…) s’avère être la clé, la source et le moyen de l’écologie extérieure, sociale et environnementale. Se mettre ainsi à l’écoute de sa nature intérieure, c’est alors accepter ses émotions, retrouver son intuition et entreprendre le voyage initiatique vers son être véritable. »

Et pour que ce voyage initiatique se passe dans les meilleures conditions, il est proposé au public une découverte à jeun de la Forêt du Hui Chen Gong avec un professeur de Qi Qong, des massages ayurvédiques en liberté, avec les spécialistes du Centre Tapovan, et une initiation à la respiration par un professeur de yoga. Ayant adopté cette zen attitude, les personnes présentes pourront par exemple écouter Frédérique Pichard, amie de Philippe Desbrosses et créatrice d’élixirs originaux, qui promeut notamment les élixirs animaux, des essences « créées dans la nature par un rituel en invoquant l’esprit de l’animal en question. Le liquide qui en résulte ne contient aucune matière de l’animal, mais juste son énergie. » Le public pourra aussi boire les paroles de Philippe Dargère, directeur d’une école de naturopathie qui assure des formations en magnétologie et en naturopathie vitaliste. Les adeptes de Philippe Desbrosses seront également prêts à entrer en communion avec Marguerite Kardos, naturopathe spécialisée en énergétique chinoise traditionnelle, qui explique « que nous avons perdu la perception subtile des rythmes naturels, sur lesquels sont fondées, par exemple, les prières des grands systèmes religieux, qui dépendent de l’angle du soleil à la surface de la terre ». Bref, on va s’immerger dans un torrent d’énergies positives !

Ces croyances sont évidemment tout aussi respectueuses que d’autres, et nous n’allons pas jeter l’anathème sur cette grand-messe écolo-spiritualiste. En revanche, ce qui nous interpelle, c’est que Philippe Desbrosses et ses amis prétendent que, pour sauver la planète de l’apocalypse, il n’y a pas d’autre alternative que de se convertir à cette religion écologiste univserselle ! Ce qui est aussi troublant dans ses Entretiens de Millançay, c’est de voir, outre la présence des habitués de rencontres écolo-spirituelles comme Pierre Rabhi, Jean-Marie Pelt et Cie, des personnalités issues du monde politique, du monde de l’entreprise et des grandes associations écologistes venir cautionner cette démarche. Ainsi sont annoncés Michèle Rivasi d’Europe Ecologie, Geneviève Ancel, conseillère technique au cabinet du maire de Lyon Gérard Collomb, Jean-Marc Governatori, président du parti La France en action, Anne de Béthencourt et Hélène Leriche de la Fondation Nicolas Hulot ainsi que Serge Orru, le boss du WWF. De plus, l’événement a reçu un sponsor de Danone (Les 2 vaches bio) et l’on trouve parmi les intervenants Patricia Ricard, présidente de l’Institut Océanographique Paul Ricard et héritière du Groupe Pernod Ricard, Charles Kloboukoff, PDG du Groupe Léa Nature (100 millions d’euros de chiffre d’affaires) et William Vidal, PDG d’Ecocert. Ecologisme, politique, spiritualisme et bizness, tout cela fait un bien curieux cocktail…

email
Commentaires
  1. zygomar
  2. zygomar
  3. zygomar
  4. zygomar
  5. Laurent Berthod
  6. douar