JDD : les experts sont tous écolos

Une employée d’un vignoble du Sud-Ouest intoxiquée par des produits phytos. 4 experts sont interrogés par le JDD d’hier. Mais en guise d’expertise, seuls les militants écologistes ont droit à la parole.

Bernard Fau est présenté comme « avocat spécialiste des dossiers de santé publique ». En réalité, il est surtout l’avocat de l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française), le syndicat apicole qui a fait des actions judiciaires un axe prioritaire contre les fabricants de pesticides. Le non-lieu récemment accordé à l’insecticide Regent par le Cour d’Appel de Toulouse est une réelle déconvenue pour l’avocat qui cherche à retrouver du crédit à travers les medias. Bernard Fau applique la stratégie : gagnons dans les medias ce que nous perdons dans le prétoire.

Maître Stéphane Cottineau, présenté comme « spécialiste des questions d’environnement ». Certes, son cabinet travaille sur le sujet. Il est fortement impliqué avec  le Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures (MDRGF) et l’Alliance Santé Environnement (HEAL) « depuis plusieurs années afin de  mettre en évidence les preuves des dangers pour la santé de l’utilisation des pesticides » comme l’explique la lettre du MDRGF de juin 2009 . Il eut été plus juste de le présenter comme « avocat de la plaignante ».

Jean-Claude Cauquil, lui, est présenté comme « Président de l’Association de défense des victimes de pesticides agricoles ». Il est également apiculteur en Haute-Garonne, proche de la confédération paysanne. Particulièrement impliqué dans la bataille contre le Regent, il a fait de la lutte anti-pesticides son cheval de bataille.  Le journaliste Jean-Claude Jaillette du magazine Marianne avait été étonné de ses méthodes de communication (à redécouvrir ici).

Concernant Charles Sultan, professeur au CHU de Montpellier, nous en avons parlé en fin de billet précédent. Son « expertise » dans l’affaire des surmortalités à Saint Gaudens n’a visiblement pas été retenue par la justice qui a décidé d’un non lieu pour le Regent. Le Professeur est omniprésent dans la lutte contre les pesticides, son cheval de bataille. Il intervenait encore la semaine dernière à un colloque organisé par l’association écologiste RES (Réseau Environnement Santé) à l’Assemblée nationale.

La construction de l’article du JDD montre le quadrillage du terrain médiatique par la mouvance écologiste. Sur une pleine page, avocat, apiculteur ou médecin se relaient pour délivrer la parole écologiste. Ce qui donne un point de vu biaisé au dossier.  Sans compter que le journaliste affuble les personnes interviewées du titre « d’expert » : « spécialiste des dossiers de santé publique » pour Maître Fau, « spécialiste des questions d’environnement » à Maître Cottineau

Dommage car la question de la santé publique exige une vraie réflexion de fond. Ne serait-ce que pour bien cerner les problèmes soulevés, mieux comprendre le cas de l’employée de ce vignoble. Le JDD ne nous sert que la voix dominante. Forcement écolo.

email
Commentaires
  1. karg se
  2. zygomar
  3. karg se
  4. Laurent 2
  5. Laurent 2
  6. zygomar
  7. Alzine
  8. zygomar
  9. Laurent Berthod
  10. rageous
  11. ME51
  12. Alzine
  13. karg
  14. Alzine
  15. Laurent Berthod
  16. Laurent Berthod
  17. Astre Noir