Le Monde : overdose de bio

Pour ce week-end, n’oubliez surtout pas de lire Le Monde magazine. Vous y trouverez un article sur « manger bio, manger local ». ça changera de la semaine dernière où la rédaction a parlé… des bios et des semaines précédentes où il a encore été question… des bios.

A moins que l’envoyé spécial du magazine en Californie Olivier GUEZ n’ait entrepris, avec certes beaucoup de subtilités, une oeuvre de démolition de la mouvance bio. Car au fond ce journaliste soulève les vrais problèmes du bio. La semaine dernière, il notait le « silence » des adeptes du woofing lorsque ceux-ci tentaient de répondre à la question : vos pratiques agricoles peuvent-elles nourrir l’humanité ?  Cette semaine, le reporter nous apprend qu’après avoir déjeuné dans un restaurant bio de San francisco, il trouve l’addition plutôt salée : « 85 dollars (67 euros) pour deux sans avoir bu une goutte de vin naturel » (notons au passage ce concept de vin « naturel »).  « La révolution bio n’est pas à la portée de toutes les bourses. Comment en faire profiter les plus modestes, celles des noirs et des Latinos notamment, les populations les plus touchées par l’obésité ».

Notons pour conclure une confusion habituelle.  Manger des frites bio fait moins grossir que des frites conventionnels. Puisqu’on vous le dit !

email
Commentaires
  1. Marie
  2. zygomar
  3. Marie
  4. Astre Noir
  5. Marie
  6. Astre Noir
  7. Marie
  8. Marie
  9. zygomar
  10. zygomar