Coût du bio : la réplique

La récente publication de l’enquête de Familles Rurales sur le coût des fruits et légumes bio (près de 70% de plus qu’en agriculture conventionnelle) n’est pas passée inaperçue et son écho médiatique inquiète les professionnels du secteur qui n’ont pas tardé à réagir et sont donc monté au créneau pour tenter d’argumenter et de légitimer le coût très élevé des fruits et légumes bio.

Marc Heber, Directeur du secteur Fruits & Légumes chez Biocoop conteste l’étude de Familles Rurales en mettant les résultats sur le dos de la météo qui impacte les prix : « La saisonnalité des produits, les volumes de production et les conditions climatiques sont des paramètres qui influent sur les prix et ce, tous les jours. » Il ne semble pas pouvoir imaginer une seule seconde que l’agriculture conventionnelle soit également soumise aux aléas climatiques…

Mais l’argument majeur de Marc Hebert est « la consommation responsable ». « La moitié des agriculteurs vivent avec moins que le SMIC. Alors que le rôle du paysan est de plus en plus marginalisé, la bio propose une alternative qui repose sur des enjeux de partage. La bio qui emploie une main d’œuvre de longue durée et moins saisonnière, contribue aussi au maintien d’un tissu social en milieu rural. » En résumé, acheter des fruits et légumes est un acte citoyen et solidaire et pour plus d’efficacité, il est préférable d’acheter des produits bio, même s’ils sont 70% plus chers.

Vincent Lestani, Directeur de la CABSO (Coopérative des Agriculteurs Biologistes du Sud Ouest) va encore plus loin, « il faudrait moins soutenir l’agriculture intensive polluante et génératrice de coût environnemental pour la société (pollution des nappes phréatiques, d’appauvrissement sociétal désertification rurale), insécurisant pour le consommateur (résidus de pesticide) au profit de l’agriculture biologique qui apporte une réponse concrète à ces trois problèmes. » Alors là, c’est sûr que le bilan est lourd à porter pour l’agriculture conventionnelle plus que jamais fidèle au slogan « agriculteurs = pollueurs ».

Conclusion, dès qu’on touche au sacro-saint secteur du bio en rappelant qu’il n’est pas sans défaut, la levée de bouclier est immédiate. Sans réserve…

email
Commentaires
  1. zygomar
  2. karg se
  3. zygomar
  4. zygomar
  5. karg se
  6. Listo
  7. Laurent Berthod
  8. Astre Noir
  9. lou
  10. Astre Noir
  11. romuald
  12. Astre Noir
  13. Listo
  14. ME51
  15. ME51
  16. Astre Noir
  17. Astre Noir
  18. ME51