Séralini en flagrant délire

Agriculture & Environnement vient de prendre Gilles-Eric Séralini en flagrant délit de mensonge public :

Le Pr. Gilles-Eric Séralini a affirmé avoir été sollicité par le Cour Suprême indienne pour faire une contre expertise au sujet d’une aubergine indienne OGM. Au journaliste qui lui demandé des précisions en disant : »La Cour suprême indienne vous a demandé, à vous, Professeur Séralini, de faire une contre expertise et vous la faites », Gilles-Eric Séralini a répondu « voilà ».

Mais selon Agriculture & Environnement, cette info est une pure intox. « Ni la Cour suprême, ni même les avocats de cette Cour n’ont fait appel aux services » du Professeur Séralini.

« Certes, Gilles-Eric Séralini a bien été sollicité dans l’affaire indienne, mais c’est par le biais d’une militante anti-OGM, Aruna Rodriques, qui est à l’origine de la pétition contre l’aubergine OGM ».

Petite illustration d’intox-médiatique où une simple étude (18 pages) financée par Greenpeace, devient une « contre expertise » demandée par la Cour suprême d’Inde !

email
Commentaires
  1. loktar
  2. Clair de Lune
  3. Laurent Berthod
  4. Laurent Berthod
  5. zygomar
  6. Hop