L’indispensable respect de l’expertise scientifique

Dans son dernier numéro, l’Afis (Association Française pour l’Information Scientifique) revient sur l’expertise scientifique et sa manipulation politique. Reprenant les exemples des experts de l’Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail) contredits dernièrement par l’agence sur la non dangerosité des ondes électromagnétiques et des lignes électriques à haute tension, l’Afis s’inquiète de voir le politique prendre le dessus sur l’expertise scientifique. « Nous revendiquons une séparation claire entre l’acte politique, la décision qui intègre de nombreux facteurs et la connaissance scientifique. »

Et la liste des dérives pointées du doigts par l’Afis ne cesse de s’allonger. « Les agences de sécurité sanitaire ne doivent pas devenir le lieu des « débats citoyens sur la sciences », mais rester le service public de l’expertise scientifique, fondée sur l’avid d’experts nommés en toute transparence en fonction de leurs titres et travaux.

L’inquiétude ne peut qu’être renforcée quand on constate que, dans un autre domaine, les autorités publiques ont jugé bon de mélanger au sein du nouveau Haut Conseil des Biotechnologies (HCB), un comité scientifique (composé d’experts du domaine) et un comité « économique, éthique et social » auquel participent des représentants de divers groupes de pression ».

email
Commentaires
  1. daniel
  2. Laurent Berthod
  3. zygomar