Vive le Moyen Age !

« Diminuer fortement la consommation de viande, retrouver le sens des saisons, pratiquer une agriculture biologique à 100%… Le Moyen Age le faisait déjà ! » comme nous l’explique Tom Hodgkinson dans le dernier numéro de L’Ecologiste. Dans une tribune intitulé « le calendrier écologique du Moyen Age », le rédacteur en chef de The Idler, revue britanique progressiste publiée deux fois par an, n’y va pas par quatre chemin pour nous vanter les mérites du bon vieux temps. « Il n’y avait pas de produits chimiques et le fumier faisait l’affaire pour enrichir le sol » explique ainsi Tom Hodgkinson. « Nous avons entendu parler de nombreuses campagnes pour limiter la consommation de viande. Dans leur majorité (NDLR : ???) les médecins admettent aujourd’hui qu’une réduction de 30% de notre consommation de viande réduirait l’incidence des maladies cardiovasculaires. » Est-ce le résultat d’une étude dont le protocole était aussi sérieux que celui de Jean-Pierre Canet, Romain Icard et Caroline Benarrosh, auteurs du documentaire « assiette tout risque » diffusé cette semaine sur France 3 ?

La conclusion de Tom Hodgkinson a de quoi surprendre : « si vous voulez avoir une vie plus écologique et saine, pourquoi ne pas suivre le calendrier chrétien d’avant la Réforme. En d’autres terme, bâfrez-vous sans culpabiliser Noël prochain, parce qu’ensuite à partir du mercredi des Cendres, vous pourrez jeûner à loisir. » Outre une interrogation sur le pourquoi du calendrier d’avant la Réforme (proche de celui post Réforme), Tom Hodgkinson semble chercher à séduire les chrétiens et plus généralement les personnes de culture chrétienne (et elles sont nombreuses en Europe) tout en ayant une vision très alimentaire de la pratique religieuse.

Voir aussi :

Paris au bon vieux temps

Les risques alimentaires au bon vieux temps

email
Commentaires
  1. pecqror
  2. MON810
  3. pecqror
  4. loktar