Le Grenelle privé de petits fours

Mediapart nous offre une petite brève pour faire une pause sourire :

« A peine voté (mardi soir, les députés devaient l’entériner, après les sénateurs lundi), le Grenelle de l’environnement fait déjà les frais de la réduction du train de vie de l’Etat annoncée hier par l’Elysée. Invités la semaine prochaine à une réception au ministère de l’écologie, responsables syndicaux, du patronat, d’ONG, des collectivités locales et de l’Etat devront finalement faire une croix sur leur soirée cocktail sous les lambris de l’hôtel de Roquelaure. C’est Ghislain Gomart, le conseiller de Jean-Louis Borloo en charge du Grenelle, qui vient de les désinviter. C’est la cause de cette annulation qui est cocasse : la fête est suspendue « dans le cadre des réductions des dépenses demandées aux ministères ». La missive leur est arrivée par email. »

François Veillerette risque d’être déçu comme en témoigne la présence sur la phototèque de l’espace presse de la semaine sans pesticide de cette belle photo du Président du MDRGF invité à l’Elysée lors du Grenelle 1…

Mais le coup est plus dur pour Jean-Louis Borloo qui va devoir abandonner une partie de son cabinet qui n’est plus guère durable. Il devra en effet limiter le nombre de ses conseiller à 20. Encore plus dur pour ses secrétaires d’Etat, dont Chantal Jouanno qui ne pourront compter que sur 4 conseillers chacun. La nouvelle est dur pour les promoteurs d’un monde durable.

email