Ce qu’on ne dit pas sur les nationalistes flamands

Le triomphe électoral en Belgique des nationalistes flamands de la Nouvelle Alliance Flamande (N-VA), présidée par Bart De Wever, suscite l’inquiétude des commentateurs. On parle de « chaos », de « choc »Metro France évoque « une mauvaise histoire belge ». Le journaliste écologiste Fabrice Nicolino affirme pour sa part que « la Belgique vient de voter d’une manière désastreuse ». Il est vrai que la victoire de ceux que l’on désigne comme « flamingants » sonne sans doute le glas de la Belgique, et que la caractère populiste de Bart De Wever na rien de rassurant.

En revanche, ce qu’aucun journaliste français ne fait remarquer, c’est que la N-VA a signé une alliance politique avec les… écologistes ! En effet, la N-VA est membre de L’Alliance libre européenne (ALE), une alliance de partis politiques régionalistes et minoritaires qui « défend les droits des nations, des peuples et des régions sans Etat ». C’est d’ailleurs Eric Defoort, un membre de la N-VA, qui préside cette coalition. Or les Verts forment un groupe au Parlement européen avec l’ALE depuis plus de dix ans, et ce groupe comprend une responsable de la N-VA, Frieda Brepoels. Donc, la victoire des flamingants est bien celle d’un allié de Bové et Cohn-Bendit ! Le quotidien La Libre Belgique, une semaine avant les élections, avait déjà rappelé que « Verts et nationalistes flamands ont formé un groupe à l’Europarlement », expliquant que pour la direction des Verts européens, la présence de la N-VA au sein de leur groupe Verts-ALE n’était pas problématique : « « Dany (Cohn-Bendit, coprésident du groupe Verts/ALE, NdlR) ne voyait d’ailleurs pas où était le problème : Frida Brepoels ressemble aux autres régionalistes avec lesquels on travaille très bien », rapporte une interlocutrice verte ». D’autant plus que, comme le rapporte le quotidien belge, « l’enjeu n’était de surcroît pas anodin puisque, dit-on chez les écologistes, rejeter Frida Brepoels revenait à mettre en péril la reconduction de l’accord avec l’ALE et, partant, le poids du groupe (55 membres) au Parlement dans son ensemble. »

Il reste qu’on peut s’étonner de voir qu’aucun responsable des Verts ou d’Europe Ecologie ne se soit manifesté pour crier victoire ou pour féliciter leurs alliés flamingants. Quoique. Il est finalement simple de comprendre pourquoi les écologistes se trouvent embarrassés aux entournures avec le succès de leur partenaire politique. Il suffit pour cela de mentionner, comme le fait Libération, que « la N-VA est issue de l’aile droite de la Volksunie, un parti flamingant, né en 1946, qui connut son apogée en 1971 et fut dissous en 2001 ». Il suffit aussi de mentionner que « si la N-VA s’affirme démocratique, Bart De Wever fait de nombreux clins d’œil à l’extrême droite. Ainsi, en octobre 2007, il estime que les « excuses » présentées par le bourgmestre d’Anvers (…) pour la « collaboration active » de la police et de l’administration communale dans la déportation des juifs durant la Seconde Guerre mondiale sont un « acte gratuit ». Pour lui, « Anvers n’a pas organisé la déportation des juifs, elle fut victime de l’occupation nazie ». Une stratégie payante, puisqu’il a siphonné une partie de l’électorat du Vlaams Belang (…). » Vlaams Belang étant un parti flamingant d’extrême droite… Il suffit enfin de mentionner qu’en 2007, Bart De Wever, chef de la N-VA, avait assisté aux côtés de Jean-Marie Le Pen à l’enterrement de Karel Dillen, le fondateur du Vlaams Blok, figure historique de l’extrême droite flamande et auteur de la traduction en néerlandais du premier livre négationniste… Tout ça n’incite pas, il est vrai, les écologistes à fanfaronner à côté de leurs alliés !

Pour la petite histoire, début avril 2009, peu avant les élections européennes, Alerte Environnement avait mis en ligne un dossier spécial sur le régionalisme et les écologistes (voir ici). On y expliquait en particulier que le programme de Cohn-Bendit et de Bové consistait à « redessiner les frontières européennes » (voir ici). Eh bien, nous y voilà !

Sources
http://www.e-f-a.org/news.php?id=559
http://www.lalibre.be/actu/elections-2010/article/587801/ecolo-n-va-ca-coopere.html
http://www.resistances.be/warddebever.html
http://www.lalibre.be/actu/elections-2010/article/589177/bart-de-wever-le-nouveau-lion-des-flandres.html

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. Smeyers
  3. MG
  4. Laurent Berthod
  5. Laurent Berthod
  6. Anti-ecologisme
  7. intus
  8. Bruno
  9. Martin Brun
  10. zygomar
  11. Astre Noir
  12. Laurent Berthod