Une baguette bio qui n’est pas bio

Dans le dernier numéro de TGV Magazine, un article est consacré à la Bleuette, une baguette qui selon le journaliste, Philippe Legrain, est bio. « Qu’il est bio le nouveau Français moyen. Béret en laine équitable, marcel en coton écolo et baguette sous le bras. Mais pas n’importe laquelle. Son aisselle accueille la Bleuette, « première baguette développement durable ». On est proche de la recette du bonheur » (sic !) explique ainsi le journaliste. « A l’origine, le groupement meunier Générale des farines, initiateur de l’Alliance durable, elle-même mère de toutes les Bleuettes. En toile de fond, un engagement solennel des acteurs de la filière « blé-farine-pain », dont un millier d’agriculteurs, en faveur d’une production plus responsable garantie sans pesticide« .
La Bleuette serait donc bien une baguette bio ? Pas du tout. Il s’agit d’une baguette fabriquée à partir de parcelles de blé dit CRC (Cultures et ressources contrôlées). « S’il ne s’agit pas d’un produit biologique, La Bleuette est fabriquée à partir de parcelles de blé dit CRC (Cutures Raisonnées Contrôlées), qui respectent le cahier des charges d’une agriculture durable, vérifié par les autorités agréées », comme l’expliquait AgriAvis fin novembre 2009 lors du lancement de la Bleuette.


Voilà bien le problème des journalistes sans doute un peu pressés pour qui une baguette « développement durable » est forcément une baguette bio.

email
Commentaires
  1. Alzine
  2. zygomar