« La magie du Grenelle n’opère plus »

C’est ce qu’annonce l’hebdomadaire « Le Point » sur son site internet ce matin à l’heure où les députés commencent l’examen du projet de loi gouvernemental « Grenelle II ». Il s’agit d’une déclinaison opérationnelle de la loi d’orientation appelée « Grenelle I » adopté à la quasi unanimité par le Parlement à l’automne 2008. Le gouvernement avait alors salué l’adhésion de la gauche au Grenelle. Mais aujourd’hui, le climat est différent. La crise est passée par là et les préoccupations environnementales deviennent pour beaucoup d’acteurs, y compris le monde agricole, une véritable contrainte synonyme de distorsion de concurrence au niveau de l’Union Européenne.
Le retrait de la taxe carbone avait suscité la satisfaction de la majorité parlementaire confrontée à de nombreuses critiques sur le terrain sur les questions environnementales. Pour de nombreux députés et sénateurs de la majorité, c’est une des raisons majeures de la défaite de l’UMP et de ses alliés aux dernières élections régionales.
Depuis, Nicolas Hulot a claqué la porte du Grenelle et les ONGs ont du mal à faire bloc, victimes de nombreuses dissensions.
Du côté politique, les Verts font monter la pression sur Nicolas Sarkozy… ou plutôt, ils essaient. L’arrivée au Plais Bourbon du Grenelle II ne passionnent pas les Français, plus préoccupés par la crise économique. La crainte de Chantal Jouanno de voir l’écoloscepticisme se développer ou la volonté de Noël Mamère de dénoncer « une propagande anti-écolo » n’y changeront vraissemblablement pas grand chose…

email
Commentaires
  1. MON810
  2. daniel
  3. rageous
  4. Laurent Berthod
  5. Le paysan
  6. Le paysan
  7. Laurent 2