Qui a dit ?

« Ce n’est pas en France qu’est le gros problème. Aujourd’hui, je peux avoir accès à la direction de l’Inra, aux patrons de la FNSEA, au ministre de l’agriculture Bruno Le Maire, à Jean-Louis Borloo, Chantal Jouanno, Nathalie Kosciusko-Morizet, et j’ai même rencontré en délégation Nicolas Sarkozy pour discuter de l’applicationd e la partie agricole du Grenelle. Ceux auxquels je n’ai pas accès, ce sont Pascal Lamy à l’OMC et Dominique Strauss Kahn au FMI. Et pourtant il y aurait urgence ! Le sort de l’agriculture française se joue dans les négociations internationales, qui doivent absolument prendre en compte les rapports Nord-Sud, les questions environnementales, les mouvements migratoires. Avec Pascal Lamy et Dominique Strauss Kahn, on a affaire à de brillants intellectuels, on a la chance qu’ils parlent français, mais il y a chez eux trop peu d’écoute à l’égard de ceux qui réfléchissent à l’agriculture de demain. Mais j’ai confiance dans le combat politique des résistants, des citoyens, des associations, des syndicats ! »

A vous de jouer…

email
Commentaires
  1. gigiotef
  2. ME51
  3. ME51
  4. Laurent Berthod
  5. andqui
  6. ME51
  7. rageous
  8. rageous
  9. Laurent Berthod
  10. douar