Jouanno sort de sa réserve

Chantal Jouanno est sortie hier de son silence suite à ses déclarations sur l’abandon de la taxe carbone et au départ de la Fondation Nicolas Hulot des groupes de travail du Grenelle qui s’en est suivi.

C’est au micro de Jean-Michel Apathie que la Secrétaire d’Etat à l’Ecologie s’est exprimé. Elle a cherché à modéré ses récents propos qui lui avaient valu d’être recadré par Nicolas Sarkozy.  » Si mes propos ont été mal compris ou ont blessé, vraiment je le regrette parce que ce n’était pas du tout l’objectif ; et d’ailleurs, la seule phrase dans ces propos qui n’a jamais été relevée, c’est quand je répète que je lui fais confiance justement pour relever ce défi parce que s’il y en a bien un qui a porté le Grenelle et qui n’était pas un sujet facile, c’est lui, et qui a pris des décisions qui n’étaient pas faciles sur les OGM, sur l’interdiction d’une exploitation d’or dans la montage de Caux, sur le bonus-malus, ça n’a pas été facile non plus, il faut quand même s’en souvenir, c’était lui. » Mais pas question pour autant d’enterrer la taxe carbone pour Chantal Jouanno :  » Ecoutez, de toute façon maintenant, la balle est dans mon camp. Donc, il faut agir, il faut changer de braquet sur la taxe-carbone, il faut la faire au niveau européen. Donc, c’est à moi de faire avancer le sujet. »

A propos des ONG et du Grenelle, si elle précise qu’ « il y a toujours ces relations compliquées avec les ONG, ça n’a rien de nouveau »,  elle a assuré que Nicolas Hulot allait revenir dans deux mois à la table des négociations. Et elle s’est félicité de la volonté de FNE ou du WWF de « resserrer les liens ».

Chantal Jouanno y croit encore.

email
Commentaires
  1. rageous
  2. Dany
  3. pecqror
  4. daniel
  5. daniel