Un Rocard sinon rien

rocard6-copieIl y a 9 mois, Michel Rocard voyait la taxe carbone à 32 euros la tonne de CO2. Aujourd’hui, il ne la voit plus du tout et se répand dans les médias à coup de déclarations catastrophistes et farfelues. Car, comme chacun sait, le premier ministre François Fillon a annoncé qu’il renonçait mardi à mettre en œuvre la taxe carbone le 1er juillet prochain. Nicolas Sarkozy a confirmé mercredi cette décision.

Confusions

Ce qui fait dire à Michel Rocard qu’il « regrette vivement cette décision. C’est très dangereux de laisser croire aux gens qu’on peut attendre ». L’ancien premier ministre socialiste s’en prend à un gouvernement « inquiet », « pas très courageux » et « peu décidé » qu’il jugeait pourtant être d’une « droite réformatrice et intelligente » il y a un an et demi. A vouloir plaire à tout le monde, Nicolas Sarkozy aura réussi à décevoir tout le monde.

Le plus sérieusement du monde, Michel Rocard explique que la taxe carbone « se fera bien un jour » car « on ne va tout de même pas laisser la planète devenir doucement une poêle à frire dans laquelle la vie deviendra impossible ». Huit mois après sa première bourde, celui que nous surnommions alors « Michel Tocard » récidive et confond de nouveau « effet de serre » et « couche d’ozone »

« Crime contre l’humanité »

Oiseau de mauvaise augure, l’ancien ministre avertit : « Il s’agit d’une menace vitale pour la vie sur la planète » et « dans une dizaine d’années, pour les gens qui prendront du retard dans le combat » contre le réchauffement climatique, « on parlera de crime contre l’humanité ».

Eric Zemmour jugeait ce matin sur RTL qu’ « à 79 ans, Michel Rocard [était] sur le sentier de la guerre écologique ».

email
Commentaires
  1. Dany
  2. Dany
  3. JG2433
  4. daniel
  5. Laurent Berthod
  6. Dany
  7. René
  8. Dany
  9. youpla
  10. kelenborn
  11. ME51
  12. ME51
  13. daniel
  14. daniel