Jouanno au tapis

sarkojouopieHier, Chantal Jouanno expliquait dans Libération que s’il y avait eu report (aux calendes grecques ?) de la mise en œuvre de la taxe carbone, c’était la faute… aux patrons. N’y voyez surtout aucun complot mais « c’est clair, c’est le Medef qui a planté la taxe carbone. Il me reste la parole. Je me ferai peut-être exploser, mais ce n’est pas grave. » Réaction d’une « désespérée » comme elle se qualifie ?

Le même jour, la secrétaire d’Etat à l’écologie déclarait à des associations écologistes : « Je ne céderai pas à la petite musique qui vient dire que l’écologie, ‘ça commence à bien faire' ». (A propos d’une autre « petite musique », voir ici)

Une allusion aux propos tenus par le Président de la République au Salon de l’agriculture, le 6 mars : « ces questions d’environnement (…), ça commence à bien faire ». La réaction de l’Elysée ne s’est pas faite attendre. Jeudi soir, a révélé Le Point, la secrétaire d’Etat à l’écologie a été convoquée par Claude Guéant. « Arrêtez ça tout de suite, vous faites beaucoup de mal au Président ! », a lancé le secrétaire général de l’Élysée à son interlocutrice. Sonnée, Chantal Jouanno a présenté ses excuses et promis de rester plus discrète à l’avenir. Disparue, sa détermination à ne rien lâcher quitte à se faire « exploser » affichée dans Libé du jour !

Vendredi, interrogé à sa sortie du conseil européen de Bruxelles, Nicolas Sarkozy a confirmé n’avoir « pas apprécié [les] propos » de sa secrétaire d’Etat, ajoutant : « les ministres n’ont pas à être désespérés, ils ont à faire leur travail. Il y a une stratégie qui a été fixée par François Fillon et par moi-même, que chacun s’y tienne« .

C’est ce qui s’appelle se prendre une volée de bois vert.


Sarkozy recadre Jouanno
envoyé par LePostfr. – Regardez les dernières vidéos d’actu.

email
Commentaires
  1. Dany
  2. fredoM2003
  3. pecqror
  4. daniel
  5. Laurent Berthod
  6. daniel
  7. Laurent Berthod