Agriculture : vers un faux pas des parlementaires UMP ?

Les Parlementaires UMP à la rescousse des Verts et des ONG vertes ou comment les écologistes et les environnementalistes embobinent les parlementaires UMP !

umpeeCertains parlementaires UMP sont surprenants. Après s’être battus contre la taxe carbone avec succès, on pouvait penser que les députés et sénateurs de la majorité allaient se montrer vigilants sur les opérations de lobbying des environnementalistes téléguidées par les Verts et Europe Ecologie. Que nenni ! Dès le 30 mars prochain, les ONG et élus Verts au Parlement vont marquer un grand coup grâce à la complicité active de la majorité présidentielle. Les parlementaires UMP ont-ils bien conscience de se préparer à participer à une opération de déstabilisation de l’agriculture française ? Mais de quoi s’agit-il ?

Le 30 mars, à l’occasion de la clôture de la Semaine sans pesticides, une conférence de presse est organisée à l’Assemblée nationale pour présenter « le Comité de soutien des Elu(e)s à l’Abeille et aux Apiculteurs ». Présenté ainsi, la mariée (pardon le comité de soutien) est très belle et tout le monde soutient cette initiative. La mariée en question n’est autre que la galaxie des ONG écolos habituelles :  l’Unaf (syndicat apicole devenu association anti-pesticides au lieu d’apporter des réponses à la crise apicole), le MDRGF (association non représentative spécialisée dans le combat contre l’agriculture conventionnelle et présidée par François Veillerette, nouvel élu Vert au Conseil Régional de Picardie), Agir pour l’environnement (association d’écologistes radicaux qui multiplie les campagnes contre l’agriculture conventionnelle et rêve d’un monde 100% bio), la LPO et NaturParif. Voilà pour les organisateurs de ce « Comité de soutien » qui ne manqueront pas de rappeler aussi souvent que nécessaire que près de 200 parlementaires les soutiennent !

L’objectif de ce comité de soutien et les « éléments de langages » conçus par les environnementalistes cautionnés par l’UMP ?

Soutenir l’abeille et les apiculteurs, tout le monde est pour, surtout au vu de la crise que traverse la filière apicole depuis des années. Pour les organisateurs, il convient de rappeler l’origine multifactorielle des mortalités d’abeilles : « multiplication des substances chimiques et des pesticides dans l’environnement », mais aussi « présence de parasites, effets désastreux des monocultures, ravages du frelon asiatique, impact du changement climatique. » Mais tout le problème (et la côté vicieux de l’opération) tient dans les conclusions générales que tirent les environnementalistes. « L’agriculture intensive met en péril nos ressources naturelles et soulève d’importants problèmes de santé publique. » Cette attaque en règle contre le monde agricole sera à n’en pas douter au coeur de la conférence de presse du 30 mars. Si la présence de députés et sénateurs Verts (D. Voynet, Martine Billard, Marie-Christine Blandin, Yves Cochet, Noël Mamère…) n’est pas une surprise, ni celle de parlementaires socialistes ou communistes, le soutien apporté par les députés et sénateurs de l’UMP a de quoi étonner. Car il ne s’agit pas d’une présence discrète mais d’un soutien réel. Sur le 183 parlementaires ayant signé la « Charte de soutien à l’abeille et aux apiculteurs », on retrouve 92 parlementaires UMP et apparentés.

Alors que Nicolas Sarkozy a rappelé lors du dernier Salon de l’Agriculture la nécessité de répondre aux besoins des agriculteurs pour relever le défi alimentaire, voila que de nombreux parlementaires UMP se rallient à une opération de lobbying d’ONG et des Verts pour mettre à mal l’agriculture conventionnelle. Sans doute, nombre d’élus UMP n’en ont pas conscience mais ils se préparent à aller plus loin sur le terrain environnemental que Nicolas Sarkozy avec sa politique d’ouverture qu’ils ont tant remise en cause ces derniers jours, après le revers aux élections régionales. Il leur reste quelques jours pour réagir et réétudier leur soutien à ce faux nez de comité de soutien aux apiculteurs qui n’a en réalité d’autre objectif que de faire avancer au cœur du Parlement les arguments doux rêveurs des ayatollahs du bio en guerre contre l’agriculture française.
Messieurs, les élus, il est tant de réagir !

A lire aussi :

En réponse aux demandes d’internautes, voici la liste des parlementaires UMP membres du « Comité de soutien à l’abeille et aux apiculteurs ».

email
Commentaires
  1. zygomar
  2. Dany
  3. youpla
  4. kerloen
  5. Laurent Berthod