Le coup de Daniel Cohn Bendit

Annoncé dès la semaine dernière, « l’Appel » de Daniel Cohn Bendit était bien publié ce matin dans Libération. Le militant écologiste appelle à l’évolution d’Europe Ecologie après le résultat correct obtenu par les listes vertes lors de ces élections régionales. Pour l’ex-leader de mai 68, le courant vert-altermondialiste doit se structurer. Il souhaite « inventer ensemble une coopérative politique ». Explications : « Nous avons besoin d’une structure pérenne et souple à la fois, capable d’élaborer des positions collectives et de porter le projet écologiste, sans s’abîmer dans la stérilité des jeux de pouvoir ou la folle tempête des egos en compétition. » Les égos, justement, parlons-en. Tout le monde n’est pas sur la même ligne politique chez Europe Ecologie. Si Daniel Cohn Bendit est favorable à ce que les écologistes fassent l’impasse sur la présidentielle de 2012 en négociant son soutien au candidat socialiste en échange d’un accord pour les législatives offrant un groupe parlementaire autonome à Europe Ecologie, Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé ont d’autres ambitions. Pour eux, le courant écologiste ne peut faire l’impasse sur l’élection reine qu’est l’élection présidentielle. Et un soutien au deuxième tour en 2012 pourrait être apporté sous conditions de maroquins voire d’accès à Matignon.

Daniel Cohn Bendit joue donc ce matin au poète dans Libération avec une prose surprenante : « .a démocratie exige une organisation qui respecte la pluralité et la singularité de ses composantes. Une biodiversité sociale et culturelle, directement animée par la vitalité de ses expériences et de ses idées. Nous avons besoin d’un mode d’organisation politique qui pense et mène la transformation sociale, en phase avec la société de la connaissance. J’imagine une organisation pollinisatrice, qui butine les idées, les transporte et féconde avec d’autres parties du corps social. »

Cet « Appel » de Dany est déjà commenté par les journalistes et les responsables Verts et tous les voyants ne sont pas encore au vert. Selon Marianne :

« Cécile Duflot, ce matin sur Canal+ a, elle-même, fait part de ses doutes sur la Coopérative politique que Daniel Cohn-Bendit appelle de ses vœux. Pas frontalement. En prenant bien soin de ne pas froisser l’intéressé et de ne surtout pas insulter l’avenir : « Il y a des choses intéressantes dans le texte de Cohn-Bendit : l’idée de coopérative politique, l’idée de travailler ensemble dans une forme qui n’est pas celle d’un parti traditionnel mais qui s’appuie sur ce qui a été fait jusque-là est une bonne idée. » Mais d’ajouter : « Ça va peut-être être compliqué, mais ce n’est pas obligé que ça se passe mal. (…) Il ne faut pas tout remettre à plat, surtout qu’aux dernières élections européennes et celles-ci, ça s’est très bien passé.«  »

Cohn Bendit sème donc le trouble au lendemain de ces élections régionales. Et ce n’est pas sur un coup de tête. Son « Appel » est en ligne depuis ce matin sur un site dédié : europeecologie22mars.org. Un nom de domaine réservé… dès le 24 février dernier, soit il y a près d’un mois et bien avant l’issue des élections régionales. Plus que jamais, chez les Verts, il va falloir digérer cette élection qui pourrait laisser des traces…

email
Commentaires
  1. kelenborn