Un amour bio ?

Hier, c’était le fête des amoureux, la Saint Valentin. Alors promouvoir le concept d’amour bio, c’est ce que propose le site NeoPlanète avec de nombreux conseil pour conjuguer l’amour avec l’environnement. Il faut donc déclarer sa flamme à un écolo « sur un site de rencontre bio par exemple ». Le terme « bio », déjà mis à toutes les sauces, peut désormais être attribué à un site de rencontre… Selon quels critères ? Mystère.

Autre précieux conseil de la rédaction de NeoPlanète, « dîner bio voire végétarien, de jour pour éviter l’usage de lampes électriques ». Ces petits conseils pratiques étant destiné à la Saint Valentin, il va falloir se mettre à table de bonne heure pour avoir le temps de prendre le dessert avant la tombée de la nuit. A moins de partir à l’autre bout du monde, même si l’avion est préférable au pédalo : c’est désormais autorisé par Cécile Duflot.

On apprend également que la « drague écolo » implique d’être « en bonne santé et (de) choisir quelqu’un en bonne santé qui fait du sport mange sain et a de l’humour : (cela) réduit les probabilité de tomber malade et évite au bout du compte de retrouver des résidus de médicaments dans l’eau. (en plus ça coûte cher à la Sécu) ». Dans la même série, le dragueur écolo préfèrera « quelqu’un de mince : le surpoids entraîne une surconsommation en voiture et augmente les probabilités de tomber malade. » Les personnes malades apprécieront l’humour « bio » !

Mais la palme revient à un conseil teinté d’idéologie malthusienne : «  Les enfants ? Choisir quelqu’un qui ne veut pas d’enfant on n’en veut qu’un : on est déjà 7 milliards, c’est pas la peine d’en rajouter. »

Tout est dit. Cela dit, vive les amoureux, même (surtout ?) s’ils n’appliquent pas à la lettre les commandements de la « drague écolo » version NeoPlanète…

email
Commentaires
  1. Laurent 2
  2. rageous
  3. Bruno
  4. Mutuelle