Greenwashing : l’UMP prise en flag’ ?


Le secrétaire d’Etat à la Coopération (et tête de liste UMP en Franche-Comté) Alain Joyandet estime que la majorité aura besoin d’un allié écologiste sur sa droite si elle veut remporter les prochaines élections, nous apprend Le Figaro.

« Il faut susciter ce parti écologiste d’ici à 2012 » explique-t-il sérieusement. Pas tant pour « sauver la planète » que pour sauver l’UMP d’une nouvelle débâcle, si on comprend bien. Qu’elle aura bien cherché et refusé de voir venir.

Les limites de « la dynamique du premier tour »

En effet, ses amis de l’UMP en Alsace pourraient  bien voir leurs électeurs traditionnels préférer les (écolos) originaux à leur (pâle) copie de droite… maintenant que grâce à (ou plutôt à cause de) Nicolas Sarkozy, l’écologisme a été normalisé.

Mais Joyandet a LA solution : « Si Jean-Louis Borloo pouvait transformer son Parti radical en parti radicalement écologiste, ce ne serait pas une mauvaise idée ».

En effet, il y a plus green que la « tôle » aux élections régionales promise à la droite par Luc Ferry.

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. Martin Brun
  3. Martin Brun
  4. miniTAX
  5. Astre Noir
  6. kelenborn