Ce que les candidats d’Europe Ecologie…

…n’oseront jamais vous dire

Le samedi 16 janvier 2010, Europe Ecologie tient sa grand-messe à Montreuil, avec les éco-vedettes comme Dany, Eva, José, Cécile, ainsi que toutes les têtes de listes désignées pour les prochaines régionales. Après leur succès des Européennes, les écologistes affichent de grandes ambitions. Côté programme, en revanche, ils n’osent pas afficher leurs véritables idées. Et pour cause : les positions radicales des écologistes agiraient comme repoussoir pour de nombreux électeurs.

Donc, pour assurer un nouveau succès électoral, les écologistes doivent arrondir les angles et policer leur discours. C’est exactement ce que disait le député Vert Yves Cochet, filmé à son insu, en avril 2009 : « Le problème, c’est de savoir si on est écoutés ou pas. Le fait qu’il y ait des gens encore plus radicaux que moi, j’en suis convaincu. Seulement, ils ne seront pas écoutés et donc cela ne servira à rien. Moi, je fais de la politique depuis des décennies et donc j’essaye d’aller le plus loin possible dans ce qui est écoutable, sans que je sois disqualifié. »

En effet, il faut que cela soit écoutable. Et si ça ne l’est pas, on se tait. Par exemple, ce même Yves Cochet avait proposé le 4 avril 2009 de faire voter une directive baptisée «grève du troisième ventre» qui inverserait l’échelle des prestations familiales, justifiée, selon les calculs de l’élu Vert, par le fait qu’un enfant européen aurait «un coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York». Cette proposition avait, sur le moment, suscité un tollé (voir http://alerte-environnement.fr/?p=1836) auquel Yves Cochet avait répondu par le mutisme. Deux mois plus tard, on apprenait dans les colonnes de Politis qu’Yves Cochet avait refusé de préciser publiquement sa position à ce sujet pendant les Européennes«car cela aurait pu gêner la campagne électorale de ses amis d’Europe Ecologie».

Quant aux périodes non électorales, là, on peut tranquillement abandonner la langue de bois vert, en particulier quand on s’adresse principalement à ses amis écologistes. C’est ce que fait régulièrement Yves Cochet – et c’est tout à son honneur – avec franchise et sans tabous. Nous allons maintenant passer en revue quelques propositions et déclarations d’Yves Cochet permettant de mieux cerner ce que pensent vraiment les écologistes.

1. Dépeupler l’Ile-de-France

« Je n’ose pas le dire, mais je vais vous le dire quand même. Qu’est-ce qu’il faudrait faire pour la population de l’Ile-de-France ? On va me traiter de Pol Pot, mais je m’en fous. Il faudrait dépeupler l’Ile-de-France ! On est 12 millions en Ile-de-France, c’est intenable. » Et ce dépeuplement, il estime qu’il ne se fera pas de façon très pacifique : « On aurait fait ça il y a 40 ans, en 1968, on aurait pu avoir une transition à peu près pacifique. Je pense qu’il est trop tard maintenant. Il va y avoir transition – elle est inéluctable – mais ça risque de secouer… je ne veux pas en dire plus. »

(Conférence-débat « Pic de pétrole et décroissance » à Paris, 22 mai 2008)

2. Une politique de rigueur, plus drastique que celle de Sarkozy

« Ce que je propose, c’est une politique de rigueur, bien au-delà de ce que raconte Fillon et Sarkozy. (…) D’abord, pour les plus riches, c’est les 20% de Français les plus riches qui doivent se serrer la ceinture. » Rappelons que le revenu des 20% des ménages français les plus riches commence à 3650 euros mensuels.

(Conférence-débat « Pic de pétrole et décroissance » à Paris, 22 mai 2008)

3. Système de rationnement

« Je propose un système de rationnement par personne. Tu es une personne, tu as droit à un quota ; tu es une autre personne qui gagne dix fois plus, tu as le même quota. C’est pas parce que tu es riche que tu peux acheter plus. C’est beaucoup plus solidaire. Ah, ça casse beaucoup, mais on y viendra. »

(Conférence-débat « Pic de pétrole et décroissance » à Paris, 22 mai 2008)

4. Sobriété contre énergies renouvelables

« Cela ne sert absolument à rien de faire des énergies renouvelables. On ne s’en tirera pas comme ça, car les énergies sont renouvelables mais les convertisseurs d’énergie ne le sont pas. (…) Il faut tout baser (…) sur la sobriété et sur la réduction drastique, rapide, de l’empreinte écologique des riches. Cela veut dire, dans les 10 ans qui viennent, diviser par 10. »

(Journées d’été Les Verts – Europe Ecologie à Nîmes, 22 août 2009)

5. Restrictions dans l’alimentation et dans les déplacements

« Je préfère la « locavora- cité » au biologique », c’est-à-dire qu’il propose « de ne consommer que des produits qui viennent de moins de 500 km de chez vous ». C’est évidemment bannir « tout ce qui vient d’au-delà des mers », c’est-à-dire chocolat, café, ananas, bananes, thé, poivre, etc. Mais, pour un Parisien, c’est aussi ne plus manger d’aliments produits dans le sud de la France. Adieu oranges, melons, citrons, riz, huile d’olive, etc.

Concernant les déplacements, il dit : « Au lieu d’aller faire du ski à Megève, on va voir Mamy en Seine-et-Marne. C’est moins loin, c’est tout ! »

(Conférence-débat « Pic de pétrole et décroissance » à Paris, 22 mai 2008 ; « Le bilan carbone des éléphants verts », Le Nouvel Observateur, 3 décembre 2009 ; « L’écologie, du Grenelle aux municipales », Forum Nouvel Obs, 26 février 2008)

Conclusion : en votant Europe Ecologie, ça n’ira pas mieux demain

On comprend qu’avec tout cela Yves Cochet a récemment expliqué à ses amis d’Europe Ecologie : « C’est impossible en toute vérité de dire : “votez pour nous, ça ira mieux demain”. » Même avec un écologiste avec 55% à la présidentielle 2012, ajoute-t-il, « on serait tous électoralement très heureux, mais je ne suis pas sûr que les politiques que nous aurions à mettre en œuvre augmentent globalement le bonheur de l’humanité, par exemple de la France ou de l’Europe. »

(Journées d’été Les Verts – Europe Ecologie à Nîmes, 22 août 2009)

Sources :

« Limiter les naissances ? Yves Cochet s’explique », Politis, n°1056, 11 juin 2009.

http://www.youtube.com/watch?v=kf5cimToNmg

Conférence-débat « Pic de pétrole et décroissance », 22 mai 2008, http://video.google.com/videoplay?docid=7999035285366730032#docid=1164568756033299611

Journées d’été Les Verts – Europe Ecologie à Nîmes, 22 août 2009, http://www.mooveon.net/video_441252015262325

http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2352/articles/a414172-le_bilan_carbone_des_%C3%A9l%C3%A9phants_verts.html

http://forums.nouvelobs.com/politique/l_ecologie_du_grenelle_aux_municipales,20081204113445229.html

email
Commentaires
  1. rageous
  2. Dominique