Taxe carbone : on en perd la tête

Difficile d’y voir clair après l’annulation de la taxe carbone par le Conseil Constitutionnel hier. La fameuse mesure « contribution climat énergie » devait entrer en vigueur vendredi prochain, 1er janvier. C’est sur elle que reposait en grande partie la stratégie verte de Nicolas Sarkozy. Le Président de la république avait d’ailleurs vanté les mérites de la France en matière d’écologie lors du COP 15 de Copenhague en prenant en exemple la taxe carbone. Mais voilà, les sages ont estimé que les nombreuses exonérations totales ou partielles de cette taxe représentaient une injustice pour les Français.

Au lendemain ce cette annonce, on perd la tête entre les Verts qui sont satisfaits, tout comme les écologistes. Ces derniers y voient une occasion d’aller plus loin en ce qui concerne la fiscalité écologique. Mais comme le disait Arnaud Gossement de FNE ce soir sur France 3, difficile pour autant de blamer Nicolas Sarkozy ou de pointer du doigt son manque d’action « écolo ». FNE doit donc jouer les funambules : oui Nicolas Sarkozy va dans le bon sens, et oui il faut améliorer la taxe carbone. Notons tout de même que le porte parole de FNE n’est pas hostile à toute exonération, en particulier pour les pêcheurs.

Du ccôté du PS, Jean-Marc Ayrault a lui mis en avant le camouflet gouvernemental et la défaite de Nicolas Sarkozy qu’il accuse de faire de la com’.

Enfin, dans les rangs de la majorité, les responsables politiques, Chantal Jouanno en tête font bloc : le nouveau projet de loi sera prêt pour le 20 janvier. D’ici là, les ONGs vont pouvoir monter au créneau et l’UMP risque d’être tenté de jouer une nouvelle partition verte à l’approche des élections régionales. Bref, la trève des confiseurs sera cette année de courte durée pour les militants écologistes…

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. ecolo en colère
  3. minne