COP 15 de Copenhague : quelques chiffres

On a beaucoup parlé en décembre de Copenhague, de son échec, de ses nombreux problèmes d’organisation, de ses manifestations en partie violentes et on parlera en 2010 de Mexico, peut-être même plus…

Mais en cette fin d’année, c’est traditionnellement l’heure des bilans. Paris Match nous propose quelques chiffres peu ou pas connus sur le COP 15 qui vient de s’achever.

« 65% de la nourriture et des boissons servies au COP 15 sont bio (mais leurs piètres qualités gustatives sont un sujet de discussion récurrent dans les allées du Bella Center).

2,5 millions d’euros : c’est la somme dépensée pour donner un coup de vert au Centre de conférences en vue du COP 15, et permettre au bâtiement de réduire son bilan CO2 de 20%.

8 millions de feuilles de papier en deux semaines, malgré les consignes appelant les délégations à limiter les impressions.

40.000 tonnes de CO2 : l’estimation de l’empreinte carbone du sommet, qui sera compensée par des investissements au Bangladesh.

90% de ces émissions sont dues aux transports empruntés par les participants pour rejoindre Copenhague. Les 10% restants sont principalement causés par le chauffage du Bella Center, l’éclairage et l’électricité nécessaire aux dizaines de milliers de téléphones et d’ordinateurs portables. »

email