COP 15 : bilan avant l’heure

A l’heure où l’incertitude est de mise à propos de l’issue du sommet de Copenhague (accord ou pas accord ?), voici un billet d’humeur sur ce que pourrait être la conclusion de ce sommet.

Tout d’abord, il pourrait bien être prolongé de quelques heures ou quelques jours (pas trop longtemps quand même pour profiter de Noël et du jour de l’an). Pourquoi : pour montrer au monde combien les responsables politiques sont sérieux et conscients de l’importance du problème climatique. Et puis, repousser la clôture permet aussi une sortie de crise. S’il n’y a pas d’accord contraignant, les diplomates et chefs d’Etats pourront toujours expliquer que la prolongation du sommet a permis de poser les bases de la négociation du prochain sommet qui aura lieu en 2010 à Mexico. Et là, promis, on gravera dans le marbre les bonnes intentions climatiques de Copenhague. Promis, juré, craché…

Ah, Copenhague ! Il était prévisible d’arriver à un échec dans un sommet sur le réchauffement climatique qui se déroule en hiver au Danemark. Difficile de prendre conscience du réchauffement quand le mercure descend en dessous de zéro. Mexico, c’est une autre affaire : il y aura du soleil, la plage, les soirées endiablées… Enfin de bonnes conditions climatiques pour parler… du climat.

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. Bruno
  3. valdes
  4. rageous
  5. ME 51
  6. Laurent Berthod