Décroissance démographique : Borloo dit non

Difficile de suivre la pensée de Jean-Louis Borloo. Au début de l’année 2009, le ministre de l’écologie se déclarait favorable à une réduction de l’empreinte écologique et semblait flirter avec les thèses malthusiennes de la décroissance démographique. Mais dans une interview croisée avec le Cardinal Barbarin publiée ce matin dans l’hebdomadaire Famille Chrétienne, il est beaucoup plus nuancé :

« Les pays où la natalité est la plus forte ne sont pas les zones qui émettent le plus de CO2 ! Bien entendu, la nature connaîtra peut-être un jour un problème de capacité quand il s’agira de recevoir 40 milliards d’êtres humains ! Mais la question du climat n’est pas aujourd’hui démographique. Il faut remarquer que le problème de la natalité n’est pas forcément son explosion mais aussi sa faiblesse… La population mondiale est loin d’être un tout homogène. »

Pourquoi ce grand écart dans les propos de Jean-Louis Borloo ? Difficile à dire, à moins qu’il ne s’adapte à son public et cherche ici à staisfaire les chrétiens.

email
Commentaire
  1. zygomar