Marie Bové divise…

mais ne règnera pas ! Pour l’instant…

La fille de José ne sera pas tête de liste en Aquitaine. Les Verts de la région ont désigné, samedi 28 novembre, Monique de Marco, conseillère régionale Vert sortante, et refusé d’entériner la candidature de la fille de José Bové.

Ils se sont même opposés à sa désignation comme chef de file en Gironde. Noël Mamère avait annoncé le 16 octobre dernier qu’il ne serait pas candidat aux régionales. Devant les médias, il avait évoqué publiquement le nom de Marie Bové. La proposition de cette candidature « fille de », en pleine polémique sur l’annonce de l’arrivée de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD, avait créé un début de polémique chez les Verts. Et ailleurs.

Marie Bové avait alors réagi, dénonçant ce parallèle dressé par certain :

« je pense que ces critiques sont indécentes. Noël Mamère m’a proposé de me présenter comme candidate à la candidature. Je n’ai pas été nommée, je n’ai pas été imposée« ,


insistant sur le fait qu’au bout du compte ce seraient
les militants qui décideraient.

Samedi, la base a parlé. C’est désormais au conseil politique régional, instance réunissant Verts et non-Verts d’Europe Ecologie, de trancher. La réunion avait lieu aujourd’hui à 17h. Puis se réunissait à 20h le Comité d’animation et de pilotage régional Aquitaine (CAPR) d’Europe-Ecologie (EE), initialement prévu pour jeudi.

Confusion

Car les régionales approchant, il y a urgence à sortir de la confusion. De l’aveu même de Jean-Vincent Placé, secrétaire national adjoint des Verts, il n’y a « pas assez de têtes de listes départementales hors Verts » en Aquitaine. Lui se défend d’être « mandaté pour régler le problème de Marie Bové ». Comme si faire cohabiter au sein du parti de multiples tendances n’était pas suffisamment compliqué…

Car les composantes « non-verts » d’Europe Ecologie avaient accepté que Monique de Marco soit désignée tête de liste régionale mais dans le cadre d’une parité qui donnerait trois têtes de liste départementales à des « non-Verts », notamment en Gironde où Marie Bové, militante non encartée, était candidate. Mais les Verts Aquitaine n’ont pas joué le jeu. Ils ont désigné samedi trois têtes de liste pour les Verts (Pyrénées-Atlantiques, Dordogne et Landes) contre une seule pour les « non-Verts » (Lot-et-Garonne).

Ambiance…

email