Ondes : influence médiatique

Malgré les conclusions du récent rapport de l’Afsset contredisant les propos des associations anti-ondes (Robins des Toits, Priartem…), les militants en croisade contre les téléphones portables, les antennes relais, les bornes wifi, et autres fours micro-ondes, continuent leur action. Avec de relais fidèles comme Frédéric Mouchon, journaliste au Parisien, et toujours présent pour donner un coup de pouce médiatique aux anti-ondes.

Là, Frédéric Mouchon a profité de la remise d’un rapport parlementaire sur la téléphonie mobile par Alain Gest. Curieusement pour le journaliste, « l’Afsset a préconisé mi-octobre une réduction de l’exposition des Français aux ondes électromagnétiques ». Si c’est ce que retient le journaliste du rapport de l’Afsset, cela  est en contradiction avec l’analyse faite à l’époque par Le Monde.

Revenons à l’actualité et à ce rapport d’Alain Gest. Pour le député UMP de la Somme, l’heure est à la prudence et non à l’inquiétude ou à la peur. « Je ne mets pas en doute que certaines personnes souffrent d’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques. Mais le lien de causalité entre cette souffrance et les antennes n’est pas démontré. J’ai compulsé depuis février des centaines de rapports scientifiques et il en ressort que les antennes n’ont pas d’effet sanitaire démontré. »

Voilà qui a le mérite d’être clair. Mais au lieu de faire simple, Frédéric Mouchon préfère titrer : « Il faudrait un permis de construire avant d’installer une antenne-relais ». Pour les lecteurs du Parisien qui lisent le quotidien en diagonal, ils retiendront que les antennes relais sont dangereuses puisqu’il « faudrait un permis de construire » avant d’en installer. Bravo Monsieur Mouchon.

email
Commentaires
  1. Daniel
  2. Denis
    • daniel
      • Zygomar
  3. Wackes Seppi