Climat : changement de cap

Hier proclamé en long, en large et en travers sur les ondes, à la télé et dans les journaux, le réchauffement climatique est aujourd’hui l’objet d’une incertitude grandissante. En témoigne cet édito de Philippe Bouvard publié ce week-end dans le Figaro Magazine.

Le refroidissement de la planète ne ferait pas que des heureux !

On ne peut plus compter sur rien. Même pas sur loe réchauffement de la planète. L’ajournement à une ou deux décénies de l’apocalypse, annoncée puis infirmée par des climatologues sourcilleux, menace d’assécher provisoirement le juteux filon qui nous vendait au prix de l’or la peur d’être enseveli sous les flots. Tant que les océans ne sont plus disposés à monter et que le soleil semble s’être lassé d’éclairer nos obscurités, les standards téléphoniques peuvent recommencer à diffuser en boucle Les Quatre Saisons de Vivaldi. Les dommages collatéraux du refroidissement risqueraient de n’être pas moins considérables que les catastrophes liées au phénomène inverse : mise en sommeil du programme écolo ; appauvrissement du discours politique ; faillite d’un business qui inondait le marché citoyen de bons sentiments, de Vélib’, de légumes bio, de véhicules électriques et de maisons plus intelligentes que leurs occupants. La nécessité de patienter un peu avant de repeindre le monde en vert n’ira pas non plus sans que les professionnels du suffrage universel soient amenés à enfourcher d’autres dadas. Ils auront le choix entre la protection d’une espèce aussi menacée que la classe moyenne, l’alphabétisation des animaux de compagnie, la gratuité complète des transports amoureux, la création d’une chaire de langue de bois au Collège de France, l’évangélisation des bêtes à bon Dieu, l’institution de la semaine de deux jours, l’indemnité versée aux nouveaux-nés qui ne pleurent pas la nuit, le statut d’auto-entrepreneur accordé aux célibataires qui draguent en voiture et, enfin, grâce à la réforme des collectivités territoriales, la fonte des notables appelés à remplacer celle des neiges.

email
Commentaires
  1. Yogi Tougoudou
  2. Martin Brun
  3. gigiotef
  4. SAMARKKAND