Hulot snobe YAB

« Ce qu’on essaye juste, c’est d’être le plus complémentaire possible, et je crois qu’on est complémentaire. De toutes façons, on n’est pas de trop parce que vu le boulot, si des Yann Arthus-Bertrand ou des Hulot il pouvait y en avoir un millier, ça serait bien ». C’est ce que déclarait Nicolas Hulot aux côtés de Yann Arthus Bertrand sur le perron de l’Elysée le 7 octobre dernier après avoir été invité à déjeuner par Nicolas Sarkozy. On se dit alors que Nicolas et Yann forment un duo de choc.

Aussi, quelle surprise en lisant l’interview de Nicolas Hulot dans TGV Magazine à propos de son Titanic :

TGV Magazine : Le Syndrome du Titanic sort après d’autres projets très médiatisés, comme le film d’Al Gore (Une vérité qui dérange) et le film de Yann Arthus-Bertrand, Home. Ce n’est pas gênant ?

Nicolas Hulot : Vous savez, il y a plus de quatre ans que nous avons commencé à réfléchir à ce film, Jean-Albert et moi. Honnêtement, nous ne nous sommes pas préoccupés de l’agenda des sorties pour travailler sur notre projet ! Et puis, je pense que ces différents films sont complémentaires. celui d’Al Gore, du fait de son passé de vice-président, a permis de toucher des sphères plus politiques, notamment aux Etats Unis, et Dieu sait si c’est important… Celui de Yann, même si je ne l’ai pas vu, fédère sûrement un public plus large. »

Nicolas a donc snobé Yann mais il reconnait à l’avance (l’interview a été réalisé avant la sortie du film) le possible échec de son Titanic qui ne rencontrera jamais le succès de Home… Ce que confirme le box office où le Syndrome du Titanic arrive cette semaine en 18ème position avec un peu plus de 20.000 entrées. La bateau coule…

email
Commentaire
  1. Mr Hulot (celui de J Tati !)