UMP : le mirage de l’écologie

Alors qu’Alain Juppé, nouveau vice-Président de l’association de YAB, GoodPlanet, assure la promo des ONGs vertes, et après l’enseignement de l’élection législative de Rambouillet, la stratégie verte de la majorité est de plus en plus surprenante. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Dernier exemple dans le Figaro Magazine de cette semaine où la rédaction dresse la liste des prétendants à Matignon. Parmi eux, « Jean-Louis Borloo, qui aura mené à bien le Grenelle de l’environnement, permettrait d’envoyer un signal à un électorat sensible à l’écologie. Toujours utile au moment où le chef de l’Etat souhaite élargir les bases de sa majorité ».

Des bases qui vont peut-être s’élargir mais aussi se fragiliser. Car toujours dans Le Figaro Magazine, on apprend que « le député-maire UMP de Chartres (Eure et Loir), Jean-Pierre Gorges, a averti François Fillon qu’il voterait « contre » la taxe carbone. « Les gens savent que c’est un impôt supplémentaire qui va augmenter, lâche-t-il. Je me fais engueuler tous les jours dans ma circonscription« . » CQFD ?

email
Commentaire
  1. Laurent Berthod