« Le Syndrome Hulot »

Le 18 septembre, Nicolas Hulot était à Lyon au Club de la Presse pour présenter aux journalistes son prochain film « Le Syndrome du Titanic ». Comme on peut le voir au début de la vidéo ci-dessous, Nicolas Hulot commence par expliquer le titre de son film :

 

« Le Titanic, c’est notre société, c’est notre monde, c’est notre planète.

Quand on avait mis le bateau à l’eau à l’époque, certains avaient émis des doutes sur son invulnérabilité, on les avait traités d’obscurantistes. On sait comment l’histoire s’est terminée.

Quand la passerelle a vue l’iceberg, ils ont essayé de changer de cap, c’était trop tard. Quand le bateau a pris l’eau, l’orchestre a continué à jouer. Ca ressemblerait un tout petit peu à notre trajectoire.

Et surtout la métaphore la plus tragique, ou l’analogie la plus tragique, c’est que ça s’est mal fini pour tout le monde. C’est-à-dire que le fait d’être en cabine de luxe, ça n’a pas empêché malheureusement de se retrouver au fond de l’eau. »

Voilà une démonstration qui semble implacable. Mais une toute autre version, assez proche dans son articulation, aurait pu voir le jour :

 

« Le Titanic, c’est Nicolas Hulot, c’est sa fondation, ce sont les ONGs vertes

Quand on a lancé médiatiquement puis politiquement le bateau, certains ont émis des doutes sur son invulnérabilité, on les avait traité d’obscurantistes. On sait comment l’histoire s’est terminée.

Quand la passerelle a vue l’iceberg, ils ont essayé de changer de cap, c’était trop tard. Quand le bateau a pris l’eau, l’orchestre médiatique a continué à jouer la mélodie verte. Ca ressemble un peu beaucoup à notre trajectoire.

Et surtout, la métaphore la plus tragique, ou l’analogie la plus tragique, c’est que ça s’est mal fini pour tout le monde. C’est-à-dire que d’être en cabine de luxe (ou confort médiatique), ça n’a pas empêché malheureusement de se retrouver au fond de l’eau. »

 

En écologie comme ailleurs, tout repose sur le point de départ de la démonstration…

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. Zygomar