Guillet Vs Réchauffement

Dominique Guillet contre les « Caniculs-bénis du réchauffement climatique anthropique »

Bon, par ses multiples commentaires récents, Dominique Guillet, le patron de Kokopelli, nous aura privé de l’effet de surprise. Pourtant, la surprise était de taille : Guillet a décidé de tirer à boulets rouges contre la théorie du réchauffement climatique anthropique, qu’il qualifie « d’arnaque climatique » ! Ce revirement (car, au début, il y croyait) est surprenant, surtout quand on connaît le radicalisme spiritualo-écologiste du personnage (pour les néophytes, voir ici). Ainsi, dans deux textes – « Les Caniculs-bénis : une nouvelle hystérie religieuse au service de l’Ordre Mondial? » et « Carbone, mon amour » –, le boss de Kokopelli ne prend pas de pincettes, affirmant notamment que « tout porte à croire, en effet, qu’une grande partie des écologistes, et des citoyens, est victime d’une énorme arnaque pseudo-scientifique, médiatique et sémantique ». Avec raison, il s’inquiète de ce « consensus » climatique : « Les Caniculs-bénis du réchauffement climatique anthropique, à la sauce CO2, ne sont-ils encore qu’une secte groupusculaire ou bien déjà une religion en gestation? Le consensus n’en est-il encore qu’à sa phase molle (avec un groupe “d’illuminés” menant la barque) ou bien déjà en phase de ferveur collective, active et fiévreuse? En bref, quelle est l’amplitude de l’infestation idéologique parasitaire? Le Ver a-t-il déjà miné intestinement les méandres de la conscience collective? » Outre cette prose haute en couleur, Dominique Guillet recense, de façon méthodique et percutante, bon nombre d’arguments des climato-sceptiques.
Donc, Dominique Guillet a réussi, avec courage, à remettre en cause ses préjugés concernant le réchauffement climatique. En revanche, il persiste à analyser le monde avec son vieux logiciel Conspirator 6.66 ; autrement dit, il voit constamment à l’œuvre une gigantesque conspiration par les forces du Mal. Certes, Dominique Guillet dénonce la diabolisation du CO2, mais c’est pour mieux diaboliser tous les défenseurs du réchauffement climatique, en gros les méchantes multinationales et leurs suppôts, qui organisent une « diversion », un complot mondial visant à détourner notre attention de « la cancérisation de la biosphère qui est le danger n°1 qui menace l’humanité ». Parmi les comploteurs, il inclut notamment les défenseurs de l’environnement, fustigeant « le Grenelle de l’Environnement dans les bas-fonds, puants d’hypocrisie et de mensonge, duquel, se vautrèrent les institutionnels de la contestation: WWF, Greenpeace, Amis de la Terre et autres ONGs membres de l’Alliance pour la Planète. » Il ne ménage pas au passage ses amis écologistes comme Greenpeace : « (…) le directeur de Greenpeace Angleterre (…) vient d’avouer, devant les caméras Anglaises que, oui, bon d’accord, Greenpeace a menti: les glaces du Pôle Nord n’auront pas fondu d’ici 2030. C’était pour l’émotionnel, dit-il. En bref, pour faire peur, pour fomenter de la panique (…). » Dominique Guillet aurait d’ailleurs pu mentionner cette effarante vidéo de Greenpeace de 2007, intitulée « It’s not too late », disponible sur ce lien (qu’en pensez-vous??? ; et dire que Greenpeace se présente encore comme une organisation « non-violente »…).
Même Fabrice Nicolino se désole sur son blog de voir son ami Guillet « ressortir les vieilles lunes d’une sorte de conspiration mondiale ». (Amusant quand on connaît les arguments conspirationnistes que le même Nicolino utilise dans son livre sur les pesticides…). Certes, à Alerte Environnement, nous observons également de curieuses alliances entre écologistes, politiques et entreprises. Mais là où Guillet y voit une conspiration, nous n’y voyons qu’une convergence d’intérêts. En effet, avec le catastrophisme climatique, EDF veut vendre des centrales nucléaires, les constructeurs d’automobiles veulent vendre leurs nouvelles gammes de voitures « propres », Nicolas Sarkozy et Cie se greenwashent, les scientifiques du climat peuvent obtenir de gros budgets, les médias font de bons audimats, Al Gore gagne le Prix Nobel et de gros sous, et ainsi de suite ad nauseam. Pour conclure, conseillons à Mr Guillet d’abandonner, la prochaine fois, son logiciel Conspirator 6.66 au lieu de faire une simple mise à jour.

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. floyd
  3. Laurent Berthod
  4. Laurent Berthod
  5. Platane73
  6. Laurent Berthod
  7. Laurent
  8. Laurent
  9. Laurent Berthod
  10. zygomar